Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 23 septembre |
Saint Pio de Pietrelcina
home iconActualités
line break icon

Statue vandalisée à Auray : « Une incivilité qui témoigne du manque de culture religieuse »

Shutterstock I rui vale sousa

Le double escalier représentant la scala santa, sanctuaire sainte-Anne d'Auray.

Agnès Pinard Legry - Publié le 24/08/21 - Mis à jour le 24/08/21

Une statue de la Vierge Marie du sanctuaire de Sainte-Anne d’Auray, dans le Morbihan, a été détruite samedi 21 août. Les parents de l’auteur des faits, un adolescent, s’étant rendus à la mairie, aucune plainte n’a finalement été déposée.

Située au cœur du sanctuaire Sainte-Anne d’Auray (Morbihan), en haut de la scala santa, un double escaler rappelant l’escalier saint de Jérusalem que Jésus a grimpé pour aller à la rencontre de Pilate, une grande croix trône sur l’autel entourée d’une statue de l’apôtre d’un côté et, de l’autre, d’une statue de la Vierge Marie. Trônait, devrait-on dire. La statue de la mère du Seigneur a été dégradée samedi 21 août. Réalisée en pierre tendre et mesurant près d’un mètre de haut, elle a été poussée de son socle, tombant ainsi sur le côté.

Décidés à porter plainte, la mairie –propriétaire du lieu – et le recteur du sanctuaire, père Gwénaël Maurey, ne l’ont finalement pas fait, les parents du coupable s’étant eux-mêmes signalés. Leur enfant, un adolescent, leur a dit ce qu’il avait fait. « Il a voulu impressionner ses copains et a reconnu sa bêtise », explique à Aleteia le père Gwénaël Maurey. « Il ne s’agit pas d’un acte antichrétien mais plutôt d’une bêtise d’adolescent ». Les parents se sont engagés à rembourser la réparation et ont demandé à leur fils de leur rembourser le montant par la suite.

Nous souhaitons que les touristes deviennent des visiteurs et que les visiteurs deviennent des pèlerins.

« Cet acte d’incivilité témoigne surtout du manque de culture religieuse, de culture humaine », déplore le recteur. » Ici nous ne sommes pas dans un parc de loisirs mais dans un sanctuaire ! ». Sainte-Anne d’Auray accueille chaque année des milliers de visiteurs. Une situation dont se réjouit le père Gwénaël mais qui constitue aussi un incroyable défi. « Nous souhaitons que les touristes deviennent des visiteurs et que les visiteurs deviennent des pèlerins », résume-t-il.

« La réponse à ce genre d’incivilité est de donner aux jeunes mais plus largement à tous une véritable formation religieuse », reprend le recteur. « Si je rencontrais le jeune à l’origine de cette incivilité je lui demanderais s’il a conscience de qui il a renversé et de ce que cela représente pour nous, croyants ».

Tags:
bretagnesanctuairestatuevandalisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
3
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
4
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
5
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
WEB2-FAMILLE-LEFEVRE-YOUTUBE.jpg
Agnès Pinard Legry
Le premier single de la famille Lefèvre enfin disponible
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement