Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 10 décembre |
Sainte Eulalie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La supplique du dernier prêtre catholique d’Afghanistan

KABUL

Wakil Kohsar / AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 17/08/21

La prise de Kaboul par les talibans après une progression éclair laisse planer une vive inquiétude quant à l’avenir de l’Afghanistan. Dernier prêtre catholique du pays, le père Giovanni Scalese a lancé un vibrant appel à la prière samedi 14 août. "Priez, priez, priez pour l’Afghanistan", a-t-il appelé au micro de Vatican News.

Les talibans contrôlent désormais la majeure partie du territoire en Afghanistan, après une offensive militaire éclair. Dimanche 15 août, ils ont réussi à entrer dans Kaboul. « Les talibans ont gagné », a ainsi reconnu le soir même le président afghan Ashraf Ghani, en fuite à l’étranger, tandis que les insurgés criaient victoire dans le palais présidentiel de la capitale. Alors que les pays occidentaux s’occupent actuellement du rapatriement de leurs ressortissants, le père Giovanni Scalese, missionnaire barnabite et seul prêtre catholique du pays, a lancé un vibrant appel au micro de Radio Vatican samedi 14 août. « Priez, priez, priez pour l’Afghanistan », a supplié le missionnaire italien. « Nous sommes en train de vivre des jours de grande appréhension, dans l’attente des évènements ».

Une seule église catholique sur le sol afghan

Si l’Afghanistan n’a jamais été un pays chrétien, historiquement, la présence chrétienne dans le pays remonterait au IIIe siècle. Mais elle est aujourd’hui extrêmement réduite : le pays compterait à peine quelques centaines de chrétiens. La seule église catholique sur le sol afghan est une chapelle située dans l’ambassade italienne à Kaboul. C’est le père Giovanni Scalese, missionnaire barnabite, qui l’animait jusqu’à présent. Son ordre, officiellement appelé les Clercs réguliers de Saint Paul, s’est installé dans le pays au début du XXe siècle.

En 2002, le pape Jean Paul II a établi une mission sui iuris pour l’Afghanistan, quelques mois seulement après l’arrivée de l’armée américaine dans le pays à la suite du 11 septembre et du renversement des talibans. Cette mission indépendante est une sorte de juridiction diocésaine missionnaire, un peu comme une préfecture apostolique et un vicariat apostolique, dans une région avec très peu de catholiques.

« Aujourd’hui, il n’y a plus, du moins officiellement, d’Afghans chrétiens (…) », témoignait le prêtre en 2018 auprès du média catholique chinois O Clarim. « Depuis son institution, la mission catholique n’a jamais baptisé aucun citoyen afghan. Le faire signifierait risquer leur vie ». L’article 3 de la Constitution afghane prévoit en effet qu’ « aucune loi ne peut être contraire aux croyances et aux dispositions de la religion sacrée de l’islam ».

Tags:
AfghanistanLiberté religieuse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour









Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement