Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 30 mai |
Sainte Jeanne d'Arc
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Birmanie : décès de Mgr Hsane Hgyi, l’évêque “qui vivait avec et pour son peuple”

WEB2-Mgr-John-Hsane-Hgyi-ACN-20180313-69006.jpg

Aid to the Church in Need

Mgr John Hsane Hgyi.

Maria Lozano - AED - publié le 27/07/21

Évêque de Pathein, en Birmanie, Mgr John Hsane Hgyi est décédé du Covid-19 le 22 juillet à l’âge de 68 ans. "Ces derniers temps, la Birmanie a trop eu l’occasion de pleurer. S’il vous plaît, par pitié, arrêtez tous les conflits", a rappelé le cardinal Bo, président de la Conférence des évêques de Birmanie. "La seule guerre que nous devons mener est celle contre ce dangereux virus invisible".

C’est avec une profonde tristesse que l’Église de Birmanie a fait part du décès de Mgr John Hsane Hgyi, évêque de Pathein (sud du pays), des suites du Covid-19. Né en 1953, il a été pendant près de 18 ans responsable du diocèse catholique de Pathein, dans la région du delta du pays. Il avait consacré sa vie aux habitants de son diocèse. 

Ces derniers temps, la Birmanie a trop eu l’occasion de pleurer.

“Prions le Seigneur pour le repos de l’âme de Mgr John Hsane Hgyi qui a vécu avec et pour son peuple. Il n’a jamais ménagé ses efforts pour soulager la souffrance des gens”, a réagi Thomas Heine-Geldern, président exécutif de l’Aide à l’Église en Détresse (AED). “Prions pour tous nos frères et sœurs, mais surtout pour les évêques, les religieux et les catéchistes qui se sont tous grandement impliqués pour apporter la guérison spirituelle en Birmanie”. 

La Birmanie subit actuellement une troisième vague de Covid imputable au variant Delta du virus, menaçant l’ensemble du pays. Il y a quelques jours à peine, à l’occasion de la journée des martyrs, le 19 juillet, le cardinal Charles Maung Bo, président de la Conférence des évêques catholiques du pays, a déclaré : “Le Covid mène une guerre contre notre peuple avec une férocité jamais vue. Des milliers de personnes sont infectées, des centaines d’entre elles sont enterrées sans cérémonie, à la hâte, dans des cimetières bondés. Jour et nuit, des gens attendent de l’oxygène dans des rues bondées”.

Selon les médias locaux, les hôpitaux ne fonctionnent pas correctement. Des reportages et des photos montrent des personnes qui meurent chez elles ou dans l’ambulance sans traitement approprié. La pandémie est hors de contrôle, répandant la peur et l’anxiété au sein de la population. 

Évoquant la situation difficile que connaît le pays depuis le coup d’État militaire de février, le cardinal Bo a appelé à la réconciliation et à la paix pour résoudre la crise sanitaire : “Ces derniers temps, la Birmanie a trop eu l’occasion de pleurer. S’il vous plaît, par pitié, arrêtez tous les conflits. La seule guerre que nous devons mener est celle contre ce dangereux virus invisible qui n’a même pas pu être vaincu par les superpuissances mondiales. Pouvons-nous nous permettre la guerre, les conflits et les déplacements de population en ce moment ? Il est temps de lever une armée de volontaires armés de kits médicaux pour tendre la main à notre peuple qui souffre tant”.

Tags:
Birmaniedécès
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement