Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 29 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

La Palud, le plus ancien sanctuaire de sainte Anne, la « grand-mère des Bretons »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
sainte anne la palud bretagne

© BERTHIER Emmanuel / hemis.fr / Hemis via AFP

Pardon à Sainte-Anne-la-Palud.

Anne Bernet - publié le 25/07/21

La dévotion des Bretons pour sainte Anne a pour origine le culte de la déesse Anna, « Mère des dieux et des hommes ». La première chapelle qui est dédiée à celle qui fût la grand-mère de Jésus est édifiée au-dessus de la baie de Douarnenez, au début du VIe siècle.

Quand les Bretons, chassés de leur grande île par les envahisseurs saxons, commencent à émigrer en Armorique, vers le milieu du Ve siècle, ils sont stupéfaits, eux qui se sont convertis au christianisme sans difficulté voilà plus de deux cents ans, de trouver leurs cousins gaulois fidèles aux anciens dieux : révoltée contre Rome dans les années 250, la région a certes été reconquise mais demeure en état permanent d’insurrection larvée. Il ne fait pas bon y être assimilé à un partisan de « l’occupant »… Les missionnaires, qui ont le tort d’arriver dans le sillage des légions, et de parler latin, l’ont appris à leurs dépens. Nul ne les écoute. Voilà comment le pays résiste « encore et toujours » au message du Christ, par fidélité mal comprise.

La déesse Anna

Cela, les prêtres venus de Bretagne la Grande et d’Irlande l’ont compris. On ne convertit les Armoricains qu’en leur prêchant la foi en langue celtique et en la leur présentant sous un jour familier. Certains, qui, comme Ronan, ont été druides avant de recevoir le baptême, y excellent. Dans la petite région du Porzay que Ronan a entrepris d’évangéliser, s’est établi un tiern, un chef de clan venu de Cornouaille, nommé Gradlon. D’abord, dit la légende, un peu tiède vis-à-vis du catholicisme dont il juge la morale trop rigide, Gradlon change après avoir échappé à un tsunami qui a rayé de la carte plusieurs cités prospères, à l’origine de la légende de la ville d’Ys. Meurtri par la mort de sa fille, périe dans la catastrophe, Gradlon s’adonne depuis à de grandes pénitences sous la direction de l’évêque de Quimper, Corentin, et de l’abbé de Landévennec, Guénolé. Celui-ci l’a déjà encouragé à christianiser, dans les bois du Faou, un ancien nemeton où s’élève désormais un sanctuaire placé sous l’invocation de la Sainte Trinité et de la Vierge, qui deviendra Notre-Dame de Rumengol

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
bretagnesainte anne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement