Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconTribunes
line break icon

Solidaires comme les membres d’un seul corps

CHILDREN

Shutterstock | vasara

Mgr Benoist de Sinety - Publié le 18/07/21

Quels que soient les mensonges, officiels ou non, il n’est pas raisonnable de penser et d’agir sans être solidaires de tous et protecteurs des plus faibles.

Des inondations effrayantes n’auront pas eu raison de nos polémiques franco-françaises sur les règles de vaccination. Alors que nous nous interrogeons gravement sur la manière de pouvoir prendre nos trois repas par jour au restaurant, des centaines de millions de nos contemporains se demandent simplement avec quoi ils pourraient bien faire bouillir leur marmite. Évidemment, comparaison n’est pas raison, mais tout de même : alors que le tourisme spatial inaugure ses premiers vols pour une poignée de milliardaires qui dépenseront sans compter pour acquérir le ticket vers le septième ciel, des millions de miséreux tentent de mastiquer des racines ou du cuir bouilli pour tromper leur faim.

La force des symboles

Je me souviens, enfant, de me demander ce que cela pourrait bien changer pour les petits enfants d’Éthiopie ou d’ailleurs, que je finisse ou pas mon assiette d’épinards. Les restes du plat n’auraient de toute façon pas fini dans leurs estomacs. Il nous faut parfois des années pour comprendre ce qu’est un symbole. Et pour comprendre aussi combien nos conduites personnelles influent sur la vie des autres.

Nous pouvons certes rêver d’exister comme si nous n’avions de compte à rendre à personne : attachés à nos libertés personnelles en proclamant qu’elles sont garanties par la démocratie, les droits de l’homme ou je ne sais quoi d’autre. Mais il nous faut alors, pour être justes avec cette profession de foi, nous isoler loin de tous et cultiver notre jardin en coupant tout lien avec quiconque d’étranger au petit clan avec lequel nous décidons de vivre. Je ne connais pas grand-chose au foot mais j’entends qu’on y parle beaucoup de « collectif ». Comment ce mot peut-il être si à la mode dans un sport assez futile, et aussi exilé de nos esprits dans nos vies quotidiennes ?

L’inquiétant n’est pas tant que les réflexes de peur se multiplient et entraînent repli sur soi et revendication autonomiste. L’inquiétant est que ces paroles soient aujourd’hui excusées voire justifiées

Que la confiance en la parole publique soit meurtrie par des mensonges — même par omission — de nos responsables politiques, nul ne peut le nier et faire comme si cela n’était pas. Mais cela suffit-il à justifier les comportements privés les plus égoïstes et les plus paranoïaques ? Que des sceptiques aillent fébrilement extirper d’Internet des témoignages qui ne se fondent sur rien de sérieux et de vérifiable pour étayer leurs propres angoisses, cela peut aussi s’expliquer, mais est-ce pour autant raisonnable ?

Que ce serait-il passé si nos grands-parents avaient eu la possibilité de puiser leurs informations sur Internet en 1916 où 1940 ? Ils auraient sans doute compris plus vite qu’un État en temps de crise a recours parfois au mensonge et que la propagande est le mode de communication habituel de tout gouvernement. Mais seraient-ils tombés aussitôt dans les bras d’autres propagandistes au seul prétexte qu’ils s’opposaient au discours officiel ?

Membre d’un seul corps

L’inquiétant n’est pas tant que les réflexes de peur se multiplient et entraînent repli sur soi et revendication autonomiste. L’inquiétant est que ces paroles soient aujourd’hui excusées voire justifiées et même véhiculées par des baptisés. Non que le chrétien doive moutonner, au contraire ! C’est précisément parce qu’il se doit d’être le porteur de la lumière de la Vérité qu’il doit se méfier des discours errants. Nul ne sait ce qu’il adviendra demain. Mais nous savons qu’il nous est donné de bâtir aujourd’hui ce Royaume où les hommes, en Jésus Christ, sont frères, c’est-à-dire solidaires comme les membres d’un même corps, où la puissance des uns ne se justifie que dans le devoir de protéger les plus faibles.

Tags:
discernementsolidariteVaccin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
3
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
4
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
7
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement