Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 25 juillet |
Saint Jacques le Majeur
home iconActualités
line break icon

Les sénateurs rejettent le projet de loi bioéthique

FIV

© RusAKphoto - shutterstock

Agnès Pinard Legry - Publié le 24/06/21 - Mis à jour le 24/06/21

Comment attendu les sénateurs ont rejeté le projet de loi bioéthique, ce jeudi 24 juin, en troisième et dernière lecture. L’Assemblée nationale aura le dernier mot le 29 juin.

Le projet de loi bioéthique a opéré un troisième et dernier passage éclair au Sénat ce jeudi 24 juin dans la matinée. Après une heure de discussion générale où chaque groupe a pu acter des « divergences irréconciliables » sur ce texte entre l’Assemblée nationale et le Sénat les sénateurs ont voté à 191 contre 61 la question préalable. En adoptant cette motion de rejet, les sénateurs ont rejeté en bloc le projet de loi bioéthique.

Des divergences irréconciliables

« La succession de monologue montre que nous n’avons pas la même conception de la personne humaine », a affirmé Muriel Jourda, sénatrice LR du Morbihan et co-rapporteur du texte. Bernard Jomier, sénateur apparenté PS de Paris également co-rapporteur du texte, n’a pas voté la question préalable. Mais il a regretté que le débat sur ce texte se finisse en « queue de poisson », une fin dont le gouvernement est responsable en ayant voulu intégrer la question de la PMA – un sujet sociétal – dans une loi de bioéthique.

L’Assemblée nationale adoptera définitivement le texte mardi 29 juin à l’issue d’une ultime lecture. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait d’ores et déjà promis début juin dans l’hémicycle du Palais Bourbon que des couples de femmes pourront « s’inscrire dans des parcours PMA dès la rentrée ».

Tags:
Bioéthiquesenat
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement