Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 17 septembre |
Sainte Hildegarde de Bingen
home iconArt & Voyages
line break icon

Lyon : une exposition de trésors missionnaires à ne pas manquer !

Musée des Confluences – Sylvain Béguin

Camille Benecchi, conservatrice-restauratrice et Marie Perrier, chargée des collections africaines. Restauration d’un groupe sculpté dédié à Shango à partir d’une photographie prise en 1898 au musée de l’Œuvre de la Propagation de la Foi.

Bérengère de Portzamparc - Publié le 22/06/21

Le Musée des Confluences propose depuis le 18 juin une exposition de petits trésors provenant du monde entier, datant du XIXe siècle. Ces objets ont été rapportés au fil des années à Lyon par des missionnaires œuvrant pour la propagation de la foi. Aleteia a pu découvrir cette exposition et vous en raconte les coulisses.

Acculturation, colonisation, évangélisation… des mots plus ou moins à la mode en ce moment, entraînant parfois de vifs débats ou ressentis négatifs. Pourtant il fut un temps, ou plutôt un siècle, le XIXe, où de sacrés aventuriers, hommes comme femmes, vont faire au nom de leur Foi, d’immenses découvertes aussi bien humaines que scientifiques. Car il en fallait du courage et de la volonté pour partir vers des terres inconnues, avec des voyages en bateau souvent longs de plusieurs mois, pour arriver dans des lieux où aucun occidental n’avait jamais été ! 

Un missionnaire OMI en route pour la mission de Good Hope ou Notre-Dame-de-Bonne-Espérance a chaussé une paire de raquettes et dirige quelques chiens en tirant un toboggan, album des Missions Catholiques, tome 4, Océanie et Amérique, 1888.

L’œuvre de la Propagation de la Foi

Et c’est pourtant ce qu’ont fait de très nombreux missionnaires, au risque de leur vie, et incités par l’Œuvre de la Propagation de la Foi, créée sous l’impulsion de Pauline Jaricot en 1822. En échange d’un soutien matériel et financier, il était demandé à ces missionnaires du bout du monde d’envoyer régulièrement de leurs nouvelles afin qu’ils racontent leurs missions, attirent de nouveaux soutiens et suscitent de nouvelles vocations. Tous vont obtempérer, envoyant récits détaillés mais aussi objets locaux, rituels ou ordinaires, pour témoigner de leur vie sur place. 

« N’oubliez pas de nous envoyer, par la première occasion, collection de choses de votre nouvelle patrie. Nous voulons avoir dans notre musée tous vos dieux d’abord, des armes, des outils, des ustensiles de ménage; en un mot rien ne doit y manquer », écrivait ainsi le père Augustin Plaque à ses missionnaires dans une lettre datée de mai 1861. 

Du Japon au Gabon 

Ce sont donc ces objets et écrits d’une richesse historique incroyable, que l’on peut découvrir jusqu’au 8 mai 2022 au Musée des Confluences de Lyon, en partenariat avec les Œuvres Pontificales Missionnaires, propriétaires de ces objets historiques d’exception. 

Jupe Fin du 19e siècle, Mali, Tombouctou, population bella Cuir, teintures naturelles.

L’exposition vous invite au voyage sur les cinq continents, du Japon au Gabon, en passant par l’Amérique et l’Antarctique. Etonnants destins de ces missionnaires qui vont avoir un rôle exceptionnel comme ethnologues ou cartographes notamment. On découvre pêle-mêle des raquettes à neige de la région subartique, une superbe jupe en cuir de femme bella, du Mali, ou encore l’appui-nuque personnel du roi de Wallis (Océanie) offert à Mgr Jean-Baptiste Pompallier, devenu lui-même une personnalité de premier ordre dans la culture maori. De nombreuses citations et témoignages sont également à découvrir sur l’état d’esprit des missionnaires. 

Appui-nuque, kali Première moitié du 19e siècle – Polynésie, île de Wallis, fabrication tongienne Bois.

« Voici donc que nous étions lancés seuls et sans guide au milieu d’un monde nouveau ! Désormais nous ne devions plus trouver devant nous des sentiers battus par des missionnaires anciens; car nous marchions à travers un pays où nul n’avait encore prêché la vérité évangélique. Nous étions abandonnés à nous-mêmes, sur une terre ennemie …mais qu’importe? Nous nous sentions au cœur courage et énergie », raconte ainsi Evariste Huc, dans son livre Souvenirs d’un voyage dans la Tartarie, le Thibet et la Chine, pendant les années 1844, 1845 et 1846, “best seller” à l’époque.

Pour tous ceux qui rêvent encore d’aventures, de missions, de découvertes et de grands espaces, à coup sûr, cette exposition est faite pour eux ! 

Informations pratiques : Jusqu’au bout du monde, regards missionnairesexposition au Musée des Confluence de Lyon, du 18 juin 2021 au 8 mai 2022. 

En partenariat avec

Tags:
LyonmissionnaireOPM

Soutenez Aleteia !

A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Jean-Michel Castaing
Les sept grâces à recueillir des sept douleurs de Notre-Dame
2
Isabelle du Ché
Les incroyables fruits de la vidéo du père Aymar avec Tibo InShap...
3
WEB2-Jonathan Goodall-CC BY-SA 4.0
La rédaction d'Aleteia
Un évêque anglican devient catholique « après une longue période ...
4
WEB2-SAINTE MONIQUE-GODONG-FR560945A
Anne Bernet
Comment sainte Monique se libéra de son addiction à l’alcool
5
Agnès Pinard Legry
Jessie, Jestonie et Jerson, trois frères ordonnés le même jour au...
6
La rédaction d'Aleteia
Union européenne, vaccination… ce que François a dit dans l’avion...
7
Isabelle Cousturié
Devant le Christ en croix, la prière qui protège de tous les malh...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement