Aleteia

Mexique : le père Antonio Orozco Alvarado tué par des cartels de la drogue

WEB2-PRETRE-MEXIQUE-CAPTURE-FACEBOOK.jpg
Capture Facebook I Parroquia de San Francisco de Asís en Monclova, Coahuila
Père Juan Antonio Orozco Alvarado.

Le père Juan Antonio Orozco Alvarado, 33 ans, a été tué samedi 12 juin. Il se rendait dans l’état mexicain de Durango quand il a été surpris par un échange de tirs entre bandes rivales.

Triste nouvelle pour les fidèles de la paroisse de Santa Lucía de la Sierra au centre du Mexique. Ils ont appris la mort de leur curé, le père Juan Antonio Orozco Alvarado, survenue samedi 12 juin. Âgé de 33 ans, le franciscain a perdu la vie alors qu’il visitait la communauté d’indiens tepehuanes de Pajaritos pour célébrer la messe.

Le père Juan Antonio Orozco Alvarado et un groupe de fidèles se rendaient à l’église. C’est alors qu’ils se sont retrouvés au milieu d’un échange de tirs. Certaines personnes ont été blessées mais le franciscain et d’autres adultes sont décédés. Des membres d’une bande criminelle de Sinaloa et du cartel Jalisco Nueva Generación (CJNG) seraient à l’origine de l’épisode de violence.

Hommage d’un ami du père Juan Antonio Orozco Alvarado / Twitter @KustraD

Violence quotidienne

Six mois auparavant, le père « Juanito » débutait sa mission pastorale dans la région. Une zone marquée par la violence. En effet, l’état de Zacatecas dans lequel officiait le père est traversé par l’une des principales routes du trafic de drogue vers les États-Unis.

La conférence épiscopale mexicaine a déploré une nouvelle « victime de la violence » qui sévit dans pays avant d’inviter les fidèles à demander « au Seigneur la paix pour [leur] patrie ». En 2020, 20 missionnaires ont été tués à travers le monde. Parmi eux, huit ont trouvé la mort en Amérique du Sud.