Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 25 juin |
Saint Prosper d'Aquitaine
home iconSpiritualité
line break icon

Où se trouvent les reliques de saint Joseph ?

Relic of St Joseph

FacebookPage/Servidoras

Le manteau de saint Joseph conservé à la basilique de Sant'Anastasia al Palatino à Rome.

Marzena Devoud - Publié le 06/06/21

En déclarant une année dédiée à saint Joseph, du 8 décembre 2020 au 8 décembre 2021, le pape François souhaite faire (re)découvrir aux fidèles ce « trésor » de l’Église qu’est saint Joseph. Une occasion de connaître les lieux où se trouvent les reliques qui lui sont attribuées.

Pérouse, Rome, Naples, Aix-la-Chapelle, Joinville… C’est dans ces villes d’Europe que l’on peut voir et vénérer les reliques attribuées à saint Joseph, le père adoptif de Jésus. Même si, pour certains, ce type de dévotion ne touche pas à l’essentiel de leur foi, pour d’autres il s’agit d’un besoin d’approcher au plus près le divin jusqu’à le toucher. Rien d’étonnant que les nombreux fidèles souhaitent vénérer les reliques de l’époux de la Vierge Marie en cette année qui lui est consacrée. Une belle manière de louer Dieu. Aleteia vous propose de découvrir les lieux les plus importants où se trouvent ses reliques.

1À Pérouse, l’anneau de mariage

relic of Saint Joseph
L’anneau de mariage de saint Joseph conservé à la cathédrale San Lorenzo de Pérouse (Italie).

Selon Benoît XIV, c’est à la cathédrale San Lorenzo de Pérouse (Italie) qu’est « conservé l’anneau avec lequel, d’après une pieuse croyance, saint Joseph épousa la Sainte Vierge ». Fabriquée à partir d’un morceau d’onyx, la relique a une longue histoire. En 985, un orfèvre de Chiusi l’achète à un marchand de Jérusalem pour la faire exposer dans l’église des Franciscains. Mais en 1473, un moine allemand, le frère Winter de Mayence, la vole pour l’emmener dans son village. Pourtant, en chemin, il est bloqué par un brouillard prodigieux à Pérouse et il décide finalement d’y laisser la relique.

Fondée en 1487, la Compagnia del Santo Anello de San Giuseppe (La Compagnie du Saint Anneau de Saint Joseph) en assure la garde depuis : pour accéder au reliquaire, contenu dans un coffre, il faut jusqu’à 14 clés ! Ce dernier est masqué par une façade en bois semblable à une armoire à quatre portes. La première protection est un treillis de fer fabriqué par les forgerons de Montemelino. La deuxième protection est un tronc en bois massif, à l’intérieur duquel se trouve un précieux reliquaire datant de 1517. C’est dans sa partie supérieure que se trouve l’anneau. La relique n’est exposée à la vénération des fidèles que trois fois par an : le lundi de Pentecôte, le 3 juillet et le 3 août.

2À Naples, le bâton fleuri

Relic of St Joseph
Bâton fleuri de saint Joseph conservée à l’église San Giuseppe dei Nudi de Naples (Italie).

Sur la colline de San Potito à Naples (Italie), la congrégation de San Giuseppe dei Nudi (Saint-Joseph-des-Nus) détient une collection de reliques unique en Italie. Parmi elles, la plus importante se trouve dans un bel écrin en bois de cèdre : le bâton fleuri ayant appartenu à saint Joseph. Selon la tradition, Joseph comme d’autres prétendants, munis chacun d’une tige, ont demandé à Dieu qu’il signale l’époux de Marie en faisant fleurir sa branche. C’est le bâton de Joseph qui fut le seul à bourgeonner. 

Vénéré depuis près de trois siècles, le bâton-relique a été volé dans un couvent des pères carmélites du Sussex, en Angleterre, où il avait été exposé dès le XIIIe siècle. Finalement, la relique est arrivée à Naples en 1712 en cadeau au chanteur d’opéra Giuseppe Grimaldi dit Nicolino. Ce dernier a arrangé chez lui l’exposition du bâton à la vénération publique à partir de 1714. Le 17 janvier 1795, la relique a été définitivement transférée à l’église Saint-Joseph-des-Nus.

3À Joinville, la ceinture

Ceinture de saint Joseph, conservée à l’église Notre-Dame de Joinville (Haute Marne).

Méconnue, la seule relique de saint Joseph conservée en France se trouve à Joinville, petite ville de Haute-Marne, dans une chapelle latérale de l’église Notre-Dame de Joinville. Elle a été rapportée de Terre sainte lors de la 7e croisade par Jean de Joinville, chroniqueur de l’époque et grand ami de saint Louis. Composée d’un tissu plat de fil ou d’écorce assez gros, vraisemblablement de chanvre, la ceinture mesure un peu plus d’un mètre de long et 4,5 centimètres de large. Sur un parchemin, autrefois attaché à la relique, était inscrit : Hic est cingulus quo cingebatur Joseph, sponsus Mariae (« Cette ceinture est celle dont se ceignait Joseph, époux de Marie »). Elle est présentée actuellement dans un autel-reliquaire datant de 1868, enroulée autour d’un cylindre de cristal supporté par quatre personnages : saint Louis, couronné, en tête, Jean de Joinville en cotte de mailles, appuyé sur son épée, l’évêque de Châlons, et un moine de saint Urbain.

4À Aix-la-Chapelle, les chausses

Relic of St Joseph
Les langes de Jésus fabriquées avec les chausses de saint Joseph, conservées à la cathédrale d’Aix-la-Chapelle (Allemagne).

Depuis plus de 660 ans, les fidèles se rendent à Aix-la-Chapelle (Allemagne) pour participer au « pèlerinage des reliques ». Ils viennent y vénérer les quatre grandes reliques qui, depuis l’époque de Charlemagne, sont conservées précieusement dans la cathédrale d’Aix-la-Chapelle. La tradition veut que, vers l’an 800, Charlemagne ait reçu ces reliques en présent de Jérusalem. Depuis 1349, elles sont exposées tous les sept ans aux fidèles venus d’Europe et du monde entier.

Parmi elles, les chausses de saint Joseph ou plutôt… les langes de Jésus. Il s’agit d’un tissu épais et étroitement foulé de couleur brune qui ressemble à du feutre. En dehors des pèlerinages, les langes sont pliés en trois. Mais quand le tissu est déplié, on reconnaît bien sa forme de trapèze. Le bord supérieur possède une sorte d’échancrure semi-circulaire. Selon la tradition, ce sont les « chausses de saint Joseph » qui auraient servi à réchauffer Jésus en absence de langes. Pendant le « pèlerinage des reliques », les langes restent noués par un ruban de soie.

5À Rome, le manteau

Le manteau de saint Joseph conservé à la basilique de Sant’Anastasia al Palatino à Rome (Italie).

À Rome, sur les pentes du Mont Palatin, se trouve la basilique de Sant’Anastasia al Palatino (basilique Sainte-Anastasie-sur-le-Palatin), probablement la plus ancienne église de la capitale (début du IVe siècle). Et c’est ici depuis plus de 1600 ans, que sont conservées deux reliques très précieuses : le manteau de saint Joseph et une partie du voile de la Vierge. Inaccessibles, gardées à l’intérieur d’un cabinet blindé et enchâssées dans un reliquaire du XVIIe siècle, les deux reliques sont cachées dans une partie de l’église protégée par une porte blindée. Depuis que ces reliques ont été apportées à Rome par saint Jérôme de Jérusalem à la fin du IVe siècle — comme en témoigne une inscription sur marbre — elles ont été conservées pendant des siècles avec des mesures de sécurité spéciales, imposées par le Vicariat de Rome, et qui ne permettaient pas l’exposition aux fidèles sauf lors des célébrations exceptionnelles comme le 6 janvier 2020.

D’autres lieux où sont conservées des reliques ?

Comme explique Dominique le Tourneau dans son livre Tout savoir sur Saint Joseph, de nombreuses églises conserveraient d’autres reliques. Ainsi, il existerait, par exemple, deux autres bagues-reliques attribuées à saint Joseph en plus de celle de Pérouse : la bague de fiançailles de la cathédrale Notre-Dame de Paris et celle, « quotidienne », conservée à Messine dans l’église San Giuseppe, en Italie. Aussi, un morceau de chemise de saint Joseph se trouverait chez les Franciscains à Castel Gandolfo, comme des fragments du bâton fleuri seraient conservés à l’église Sainte-Cécile à Rome. Enfin, des morceaux du manteau attribué à l’époux de la Vierge Marie se trouveraient dans une dizaine d’églises à Rome, mais aussi à Castel Gandolfo et à Tolède.

Tags:
AllemagneFranceItaliereliquessaint joseph
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
WEB2-GRANDS PARENTS-shutterstock_1751088335.jpg
I.Media
Une indulgence plénière accordée le 25 juillet prochain
3
AMERICA'S GOT TALENT
Cerith Gardiner
Télévision : Nightbirde illumine America’s Got Talent
4
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
5
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
6
Mathilde de Robien
Pascal Ide : « Les couples saints ? Ce sont d’abord des couples a...
7
KOMUNIA ŚWIĘTA
Edifa
Faut-il communier à chaque messe ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement