Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Allemagne : le cardinal Marx présente sa démission

WEB2-Cardinal-Reinhard-Marx-Antoine-Mekary-ALETEIA-AM_8557.jpg

Antoine Mekary/ALETEIA

La rédaction d'Aleteia - avec I.Media - publié le 06/06/21

Le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising (Allemagne), a présenté sa démission de la tête de son archidiocèse au pape François au regard de "l'échec", selon ses termes, de l'Église catholique en Allemagne à propos de la gestion des abus sexuels.

Le cardinal Reinhard Marx, archevêque de Munich et Freising a demandé au pape François, dans une lettre envoyée le 21 mai 2021, d’être déchargé de ses missions. Dans la missive, publiée sur le site de son diocèse le 4 juin, le prélat explique sa décision par « l’échec » de l’Église catholique en Allemagne dans la gestion de la crise des abus.

S’il assure que sa décision est réfléchie en raison du « point mort » atteint selon lui par l’Église catholique en matière d’abus, il confie cependant ne pas être démotivé et ne pas vouloir “abandonner l’idée de porter l’Évangile dans cette société”. « Mon service pour l’Église et pour les gens n’est pas terminé », a-t-il renchérit. Le prélat a souhaité cependant être rassurant vis-à-vis des autres évêques, et à affirmer que sa démarche était « entièrement personnelle » et n’engageait pas les autres évêques d’Allemagne. C’est le pape François qui, après discussion avec le cardinal, l’a autorisé à rendre sa décision et sa lettre publiques. Pour le moment, celui-ci n’a pas encore répondu à la demande du cardinal.

Le cardinal, un poids lourd de l’Église en Allemagne

Né en 1953 à Geseke, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, le cardinal Marx est ordonné prêtre en 1979. En 1996, le pape Jean Paul II le nomme évêque auxiliaire de Paderborn. Cinq ans plus tard, il est nommé évêque de Trèves, ville à la frontière avec le Luxembourg. C’est en 2007 que le pape Benoît XVI le nomme à la tête de l’un des plus gros diocèses d’Allemagne, celui de Munich et Freising. Le pontife allemand a occupé ce siège de 1977 à 1982. En 2010, il est élevé au rang de cardinal lors du consistoire. Deux ans plus tard, il devient président de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (COMECE) puis, en 2014, président de la Conférence épiscopale allemande (DBK) jusqu’en 2020. À sa tête, il poursuit son combat de vérité concernant les abus sexuels dans l’Église.

À l’occasion de la publication, en 2018, d’une vaste enquête sur les abus sexuels en Allemagne, le haut prélat a présenté officiellement ses excuses au nom de l’Église catholique. Plus de 3.600 mineurs auraient subi des abus de la part de clercs depuis l’après-guerre en Allemagne assure le rapport.

Preuve de la confiance que le Pape lui porte, le cardinal avait rejoint, en 2013, le cercle étroit des cardinaux censés aider le souverain pontife dans le gouvernement de l’Église et dans la réforme de l’administration vaticane. Avec sept autres cardinaux, il a travaillé à la grande révision de la Constitution apostolique sur la Curie romaine qui devrait paraître prochainement.

Tags:
Abus sexuelsAllemagnePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement