Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 19 juin |
Saint Jude
home iconAu quotidien
line break icon

Visitatio, quand les soins palliatifs sont prodigués à domicile

CARING

vrymmnt | Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 04/06/21

A l’heure où les débats sur l’euthanasie divisent la société, des initiatives comme celles mises en œuvre par l’association Visitatio montrent qu’il existe une autre voie pour accompagner la fin de vie.

A l’origine de Visitatio, une expérience personnelle. Celle de François Génin, co-fondateur et président de l’association, lui-même confronté à la fin de vie de son beau-père il y a quelques années. Une période pendant laquelle il s’est senti particulièrement seul. C’est pourquoi il s’inspire du modèle indien, consistant à s’appuyer sur ses voisins pour mettre en place des soins palliatifs à domicile, pour lancer, en 2017, Visitatio. Une association dont l’ambition est de soutenir et accompagner, gratuitement, les personnes chez elles, le temps de la maladie grave ou de la fin de vie. Visitatio répond en cela au souhait de 85% des Français, qui aimeraient finir leurs jours chez eux plutôt qu’à l’hôpital. Mais qui s’avère être une réalité pour seulement 26% d’entre eux.

Composée de 80 bénévoles, Visitatio est présent aujourd’hui à Boulogne-Billancourt, La Garenne-Colombes, Colombes, Bois-Colombes, Paris 14, et tout récemment à Saint-Cloud-Garches et Tours-Vouvray. Depuis le début de l’année 2021, 350 personnes malades ou en fin de vie ont été accompagnées par des bénévoles résidant dans leur quartier. « Les bénévoles qui visitent à domicile, formés par nos soins, ont principalement un rôle d’écoute, ils fournissent une présence bienveillante et rassurante, auprès des malades mais aussi auprès des proches », précise à Aleteia Alix Curnier, membre de l’association. Visitatio compte aussi des soignants, – médecins, infirmières et psychologues, – formés aux soins palliatifs et assurant le lien avec le médecin traitant et les infirmières.

Un soutien pour les proches

Au-delà du relais que représente Visitatio auprès des aidants, les bénévoles apportent également un véritable soutien aux proches de la personne malade. Formés à l’anthropologie, notamment sur la question de la mort, à l’écoute, ils réconfortent les proches, comme en témoigne Myriam : « L’accompagnement de la fin de vie de Maman par Visitatio m’a apporté de la sérénité face à la peur de la mort. Cela a permis d’aborder tout en douceur le sujet avec Papa, mes frères et sœur et d’être apaisée quand l’heure du départ est arrivée. J’ai également bénéficié d’un accompagnement personnel qui m’a aidé à panser les plaies qui peuvent resurgir dans ces moments. Choisir Visitatio, c’était, à mon sens, choisir la plus belle fin de vie. Je suis certaine que de là où elle est, Maman nous en remercie. »

L’engagement gratuit des bénévoles permet d’installer un vrai climat de confiance, de s’adapter aux derniers désirs du malade et de sa famille et parfois même de devenir de précieux intermédiaires entre le malade et ses proches. C’est ce dont témoignent des bénévoles de l’antenne de Boulogne, qui ont visité pendant six mois un monsieur appelé Georges et dont le fils, trop impressionné par la dégradation de l’état de santé de son père, espaçait ses visites : « Georges en souffrait et exprimait le grand souhait de voir son fils. Ce dernier, au fil des semaines ne venait plus le visiter, ne se sentant plus capable d’être en sa présence, ne sachant que lui dire… Une première fois, la personne référente de l’équipe l’a contacté pour lui exprimer le grand désir de son père de le voir une dernière fois, et lui a proposé d’être présente à cette rencontre pour le rassurer. Il a fini par accepter cette proposition et il est venu, un peu gauche et mal à l’aise au début. Isabelle l’a invité à mettre sa main sur celle de son père. Ce qu’il fit aussitôt. Magie du langage des mains, qui a remplacé celui de la parole devenu impossible pour Georges à la veille de son décès. Ce fut une joie profonde de les voir face à face, en larmes, débordant d’émotion mais heureux de cette dernière manifestation d’amour réciproque. »

Tags:
fin de viesoins palliatifs
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Agnès Pinard Legry
Les punchlines de Mgr Aupetit face à Jean-Jacques Bourdin
2
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
3
Brother, Sister, Family
Edifa
Parents, évitez ces erreurs avec votre aîné
4
WEB2-MAYLINE-MIRACLE-EMMANUEL TRAN
Agnès Pinard Legry
La guérison de Mayline, le miracle attribué à Pauline Jaricot
5
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Guillaume Warmuz, l’ancien footballeur qui a répondu à l’...
6
NEWBORN
Mathilde de Robien
Douze prénoms de pape vraiment canon pour un petit garçon
7
ROSE
Robert Cheaib
Avant de tomber amoureux, mariez-vous !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement