Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 25 juin |
Saint Prosper d'Aquitaine
home iconActualités
line break icon

La grande Marche de saint Joseph, « signe que la foi est vivante et incarnée »

La Grande Marche de saint Joseph

Mathilde de Robien - Publié le 04/06/21 - Mis à jour le 05/06/21

À quelques heures du coup d’envoi de la Grande Marche de saint Joseph qui traversera la France cet été, Arnaud Bouthéon, l’un des organisateurs, confie à Aleteia ses motivations, ses souhaits et ses espérances.

La Grande Marche débute ce lundi 7 juin 2021, – jour anniversaire de l’apparition de saint Joseph à Cotignac – sur un premier tronçon reliant le parvis de la Défense à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre, et se terminera le 15 août 2021 – fête de l’Assomption de la Vierge Marie – au sanctuaire de Cotignac. Jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, croyants ou non, sont invités à rejoindre le pèlerinage, le temps d’une journée, d’un week-end, d’une semaine… ou plus.

Aleteia : A quelques jours du départ, quels sentiments vous animent en tant qu’organisateur ?
Arnaud Bouthéon : Nous sommes traversés par un sentiment de fébrilité, – car tout n’est pas prêt ! -, mais aussi de paix. Les organisateurs sont une bande d’amis, participant à des marches et pèlerinages d’hommes et pères de famille. À ce noyau de vieux briscards se sont joints des jeunes étudiants et professionnels, incroyables de talent et de zèle missionnaire. Nous essayons d’être prêts, d’anticiper les combats, les surprises, car il y en aura, mais sommes – relativement – apaisés. Cette liberté vient du fait que ce projet n’est pas le nôtre. Il est celui des pèlerins qui viendront, ici et là, par des canaux incongrus, rejoindre cette marche. Ce projet n’appartient à aucun mouvement, aucune association, aucune institution. Il est une réponse spontanée et concrète à la demande du Pape de consacrer à saint Joseph cette année. Nous assumons une certaine dose d’improvisation et de pilotage à vue. Et lorsque la panique monte, nous pensons à saint Joseph qui embarquait Marie et Jésus sans bien savoir où il allait… Il devancera nos pas.

Qu’est-ce qui vous a poussé à organiser une marche d’une telle envergure ?
La vie est courte et la période de pandémie que nous quittons doit nous conduire à vivre avec davantage d’intensité et de folie. À poser des actes un peu fous et dont nous serons fiers plus tard. Si nous avons pu conduire cette statue de saint Joseph de la Marche dans les rues de Paris le 19 mars, jour de sa fête, pourquoi ne pas entraîner nos concitoyens sur les routes de France pendant la période estivale ? Osons Joseph ! Cette marche qui s’adresse à tous, jeunes et vieux, familles et célibataires, garçons et filles, est un appel à respirer au grand air, à nous déconfiner enfin, nous désintoxiquer des écrans, pour poser un acte de foi en confiant à saint Joseph trois intentions principales : l’unité de nos familles, la dignité des travailleurs et la concorde pour notre pays. 

Quelles sont vos attentes, ou vos espérances, pour cette Grande Marche ?
Nous espérons que ce projet viendra répondre à une ferveur missionnaire et populaire. Je crois beaucoup à la « spiritualité de la communion » si chère à saint Jean Paul II et suis convaincu que des pèlerins se retrouveront, épaule contre épaule pour prier ensemble, se raconter leurs vies, et que ces rencontres seront puissantes et fécondes. À travers cette démarche, nous espérons que de nombreux petits foyers locaux, dans les villages traversés, se réjouiront. À travers la mobilisation ponctuelle liée au passage de la Marche, l’élan suscité pourra être signe que la foi chrétienne est vivante et incarnée, et non muséifiée.

L’espérance nous offre cette incroyable liberté d’accueillir chaque jour toutes choses nouvelles. Le pèlerin est une personne qui avance, sachant d’où elle part et où elle va. Il s’expose et il s’abandonne, sans se regarder. Il porte les intentions du monde, dans une démarche pauvre et volontaire de contemplation et de communion. Aux côtés de saint Joseph, dans une période d’incertitude spirituelle et temporelle, c’est tout cela que nous voulons vivre et offrir.

Tags:
année saint Josephgrande Marche de saint Josephsaint joseph
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
COUPLE, LOVE, SMILE
Edifa
Ces petits gestes d’amour sont plus importants que des « Je t’aim...
2
WEB2-GRANDS PARENTS-shutterstock_1751088335.jpg
I.Media
Une indulgence plénière accordée le 25 juillet prochain
3
AMERICA'S GOT TALENT
Cerith Gardiner
Télévision : Nightbirde illumine America’s Got Talent
4
Wedding engagement ring - Woman
Edifa
Doutes sur son mariage : Dieu voulait-Il pour moi ce conjoint&nbs...
5
avgustin irena maucec
La rédaction d'Aleteia
Augustin et Irène, 25 ans de fidélité malgré le handicap
6
Mathilde de Robien
Pascal Ide : « Les couples saints ? Ce sont d’abord des couples a...
7
KOMUNIA ŚWIĘTA
Edifa
Faut-il communier à chaque messe ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement