Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Saint Bernardin de Sienne
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La France doit renouer avec la “promesse” d’espérance qui se trouve en elle

IMG_2070.jpg

Ambassade de France près le Saint- Siège.

I.Media - publié le 31/05/21

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, a célébré une messe pour la France ce lundi 31 mai à l'occasion de la sainte Pétronille.

Que les Français puissent à nouveau “unir leurs destinées terrestres et regarder ce qui vient avec espérance” : voilà le souhait formulé par Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, lors de la messe pour la France, le 31 mai 2021. Cette célébration traditionnelle en le jour de la sainte Pétronille est célébrée chaque année dans la basilique Saint-Pierre en présence de tous les diplomates français résidant à Rome.

Dans son homélie, l’archevêque de Reims souligne combien la France a incarné et incarne encore partout dans le monde – de par son passé, son présent comme son avenir – une espérance en quelque chose de meilleur. Et ce, reconnaît-t-il, même s’il la République est “séparée de l’Église” et que le pays est “laïcisé, sécularisé”. 

Nous avons peur de manquer alors que nous avons beaucoup, et […] le peu qui nous manque parfois, nous obnubile.

La France elle-même, selon le prélat, “ne veut plus croire collectivement” à la “promesse” qu’elle portait jadis de par sa foi catholique. En se détachant du “meilleur” qu’offre Dieu, la France a bâti “un progrès formidable”, se transformant en “une société de liberté et d’égalité”, reconnaît-il. Cependant, explique-t-il encore, “l’élan s’est essoufflé [et] aujourd’hui, nous craignons que le temps ne soit qu’un facteur d’usure”. 

De plus, ajoute l’archevêque, la France et les sociétés occidentales en général sont devenues des “sociétés de la frustration” où “[s’] accumulent les droits […] sur fond de ressentiment” sans recours aux vertus du pardon. “Nous avons peur de manquer alors que nous avons beaucoup, et […] le peu qui nous manque parfois, nous obnubile”, indique-t-il. 

Faire que la France retrouve sa joie et son espérance est aujourd’hui “la mission de ceux et celles qui ont la grâce de la foi”, insiste Mgr Moulins-Beaufort. C’est un engagement qui demande, selon lui, de “servir, avec la délicatesse de celui qui ne veut rien avoir à soi sans le partager et qui sait qu’il ne peut être comblé que grâce à l’effort patient de celles et de ceux qui l’ont précédé”. 

Sainte Pétronille, tradition franco-romaine

Sainte Pétronille, martyre du Ier siècle, est une des plus anciennes saintes patronnes de la France. C’est le roi Pépin le Bref qui, en signe de soutien spirituel et politique au Saint-Siège, a choisi, au VIIIe siècle, de vouer son Royaume à la sainte.

Si elle est aujourd’hui considérée comme une “patronne secondaire” du pays, son patronage garde une importance toute particulière en termes diplomatiques.

Tags:
FranceMesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement