Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
home iconArt & Voyages
line break icon

À Lyon, on peint encore des retables

Bruno Desroche

Bruno Desroches dans son atelier.

Bérengère Dommaigné - Publié le 29/05/21

Le peintre Bruno Desroche s’est fait connaître grâce au Chemin de Croix contemporain réalisé en 2019 pour l’église Saint-Nizier de Lyon. Il poursuit ses projets d’envergure avec l’installation ce dimanche d’un retable monumental dans l’église de la Trinité.

Après son singulier Chemin de croix contemporain pour l’église de Saint-Nizier, à Lyon, Bruno Desroche trace sa route en multipliant les œuvres monumentales d’art sacré qui intègrent à des scènes bibliques des personnages contemporains. Cette fois, l’artiste-peintre travaille à un monumental retable pour sa propre paroisse, l’église de la Trinité, dans le populaire 8ème arrondissement de Lyon. “L’église est située à 400 mètres de chez nous, et depuis 2018, le sous-sol me sert d’atelier”, raconte-t-il à Aleteia. “En discutant régulièrement avec le père Lukasz Skawinsky, notamment sur le devoir des chrétiens d’aller aux périphéries, ce qui est le cas de notre quartier très cosmopolite, l’envie d’y réaliser une œuvre contemporaine à la fois pédagogique et évangélique m’est venue”.

Et c’est donc sur la Trinité que le peintre a réfléchi aux trois thèmes, l’Annonciation, la Transfiguration et le baptême du Christ, imaginant un immense retable en trois parties, pouvant s’ouvrir entièrement sur une surface totale de 37 m2 ! 

Une inauguration …  en deux parties 

L’ensemble de ce monumental retable est composé de multiples panneaux de bois peint à l’huile, selon une technique ancestrale qui garantit sa résistance au temps. Il représente au recto le Mystère de la Trinité raconté à travers ses trois manifestations dans le Nouveau Testament : l’Annonciation, le Baptême du Christ et la Transfiguration ; le verso est une théophanie, c’est-à-dire une vision de Dieu qui donne la vie : par la promesse faite à Abraham qu’un fils naîtra avec les trois Visiteurs (précurseurs de la Trinité), par sa Croix Glorieuse, par la vie éternelle des saints ressuscités.

Pour découvrir l’intégralité de l’œuvre, il faudra encore patienter un peu : “J’ai commencé les ébauches puis la maquette au 1/5ème pendant le premier confinement de 2020, alors que j’étais avec ma femme et mes trois enfants à la montagne, dans une grande pièce unique où nous avons vécu des moments très forts en famille”. De retour à Lyon, l’artiste s’attèle à la réalisation des trois verso, l’objectif étant de les dévoiler aux paroissiens pour le dimanche de la Trinité ce 30 mai. “J’ai travaillé 18 heures par jour depuis six mois, immergé dans mon œuvre et la prière”, raconte encore l’artiste qui aime peindre en écoutant la messe de Bach ou des méditations. Installés derrière l’autel de l’église en début de semaine, ces trois recto seront donc dévoilés dans les temps, mais ne s’ouvriront pas encore… Car le résultat monumental va se découvrir en deux fois. 

Une forte symbolique spirituelle

Par un ingénieux et original système de panneaux de bois, l’artiste de 42 ans va poursuivre la peinture de l’intérieur de ses retables dans son atelier avec pour objectif cette fois, la Trinité 2022. Encore un peu de patience pour les paroissiens et visiteurs donc, mais la démarche reste pleine de sens liturgique. “Une fois que le retable sera totalement fini, il restera de toutes les façons fermé l’essentiel de l’année. Il ne s’ouvrira en entier qu’une fois par an, de la Veillée pascale à la Trinité. Ce sera un événement paroissial bien sûr mais surtout une symbolique spirituelle très forte”.

L’inauguration ce dimanche 30 mai marque le retour du temps ordinaire et la possibilité pour tous d’admirer les trois recto de ce retable aux dimensions exceptionnelles. Et les visiteurs n’auront pas trop d’une année pour découvrir tous les détails et les messages bibliques retranscrits dans chacun des panneaux. Avec cette œuvre d’art contemporaine et pleine de sens, gageons que l’église de la Trinité continue son chemin vers les périphéries. 

Tags:
art sacréLyonTrinité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-MAYLINE-MIRACLE-EMMANUEL TRAN
Agnès Pinard Legry
La guérison de Mayline, le miracle attribué à Pauline Jaricot
2
Mathilde de Robien
La plus belle question à poser à votre conjoint le soir en rentra...
3
Brother, Sister, Family
Edifa
Parents, évitez ces erreurs avec votre aîné
4
Mathilde de Robien
Mode d’emploi pour prier le chapelet
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir pour comprendre la démission (refusée par le...
6
Mathilde de Robien
Après des infidélités et une séparation, comment Jésus a finaleme...
7
Anna Gebalska-Berekets
Sœur Julie, l’ange de la bonté des camps nazis
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement