Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 19 juin |
Saint Jude
home iconCulture
line break icon

L’inestimable chapelet de la reine Marie Stuart dérobé

Arundel Castle, West Sussex

Piranhi | Shutterstock

Caroline Becker - Publié le 27/05/21

Le chapelet de la reine Marie Stuart a été dérobé, vendredi 22 mai, par des cambrioleurs au château d'Arundel au sud de l'Angleterre. Une perte inestimable quand on sait que cet objet de piété a accompagné la reine jusqu'à sa mort sur l'échafaud.

Elle l’avait gardé accroché à la ceinture de sa robe jusqu’aux dernières heures de sa vie. Le chapelet de la reine Marie Stuart, exécutée en 1587 sur l’échafaud par sa cousine Elisabeth Ière, a été dérobée vendredi dernier au château d’Arundel avec d’autres objets précieux. Un coup dur pour le monument qui venait tout juste de rouvrir ses portes suite à la crise sanitaire.

Un objet irremplaçable pour l’histoire

Délicatement doré, le chapelet de la reine était certainement l’objet le plus émouvant de la collection du comte-maréchal d’Angleterre, le duc de Norfolk. Donné au comte-maréchal de l’époque juste après l’exécution de la reine, le chapelet est passé ensuite de génération en génération jusqu’à ce qu’il soit exposé au château d’Arundel. « Le chapelet a peu de valeur intrinsèque en tant qu’objet en métal, mais en tant que pièce de l’histoire de la famille Howard et de l’héritage de la nation, il est irremplaçable », écrit la police du Sussex dans son avis de recherche. 

Née le 8 décembre 1542, Marie Stuart, reine d’Ecosse pendant six ans et de France pendant un an et demi, va connaître une destinée tragique. À 44 ans, sa cousine Elizabeth, craignant une sédition des catholiques anglais, décide de faire emprisonner son encombrante cousine. Après vingt longues années enfermée et accusée de complots, elle est finalement exécutée. Courageuse et aidée par sa foi, elle monte sur l’échafaud pleine de dignité. Le bourreau, maladroit, devra s’y reprendre à trois fois avant de réussir à lui couper la tête.

En images : ces rois et reines devenus saints

Tags:
chapelethistoire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement