Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 19 juin |
Saint Jude
home iconSpiritualité
line break icon

La meilleure voie pour devenir un disciple de Jésus ? Imiter sa mère

vierge marie

© Gianni Dagli Orti / Aurimages

J.B.SalviI dit Sassoferrato (1605-1685): Vierge en prière.

Jean-Michel Castaing - Publié le 17/05/21

Le mois de Marie nous invite à entrer dans l’intimité de la relation unique au monde entre Marie et son fils. En imitant la Vierge Marie, nous resserrons nos liens avec Jésus.

Il existe une voie commode pour devenir un disciple fidèle de Jésus : imiter sa mère, la Vierge Marie. L’Immaculée, en tant que chrétienne la plus accomplie, représente un modèle à notre portée. Il suffit de transposer dans notre existence les liens qui unissent Marie à son Fils pour nous approcher le plus près possible de lui. Marie est mère, disciple et coopératrice de Jésus. Enfin, son âme est si étroitement unie au Cœur de son Fils qu’elle accède au sommet de la vie chrétienne : l’union mystique au Christ. Ce sont ces quatre liens à Jésus que le chrétien est appelé à cultiver à l’école de Celle qui les porta à leur perfection.

Être la mère du Christ

La Vierge est d’abord et avant tout la mère de Jésus. Ce lien de maternité est-il transposable à notre existence de disciple ? Comment deviendrons-nous mère du Christ à notre tour ? Tout simplement en laissant Jésus naître en nous. Il s’agira d’imiter le Fiat de Marie, de dire « oui » au Seigneur comme la Vierge le fit à l’Annonciation. « Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m’est un frère et une sœur et une mère » dit Jésus (Mt 12, 50). Nous nous approprions la maternité divine de Marie dès lors que nous nous rendons disponibles aux appels de Dieu et accomplissons de la sorte Sa volonté. À cette fin, l’imitateur de Marie doit devenir une personne de prière comme le fut la Vierge orante de Nazareth.

Modèle des disciples de Jésus

Une fois qu’il est né en nous à la suite de notre « fiat », le Christ ne demande qu’à grandir. Pour cela, il est recommandé de se mettre à l’écoute de sa parole. Sur ce point, la Vierge représente un modèle indépassable. On connaît mal l’existence que Marie mena après la Pentecôte. Mais la Tradition nous assure qu’elle suivit parfaitement les enseignements de son Fils en compagnie de saint Jean à Ephèse. N’est-elle pas celle qui dit aux servants de la noce de Cana : « Faites tout ce qu’il vous dira » (Jn 2,5) ? La Vierge eut une vie obscure. Précisément, c’est là un motif supplémentaire pour la prendre pour modèle. Point besoin de faire des actions éclatantes pour devenir un disciple accompli : vérité consolante pour tant de destinés cachées, de vies brisées, d’existences émaillées de croix et de contrariétés de toutes sortes. Il suffit d’imiter Marie en se mettant à l’écoute de l’Esprit qui nous rappelle tout ce que Jésus a dit (Jn 14,26). 

Coopératrice du Christ

Cependant, le chrétien n’a pas à renoncer à sa liberté et à sa créativité propre. Il est un coopérateur de Dieu en laissant libre cours à sa liberté informée par la charité. Dans ce domaine, l’exemple de la Vierge est édifiant à plus d’un titre, elle qui fut la première collaboratrice de Jésus. Elle l’accompagna jusqu’à la Croix. Aussi la méditation de sa vie constitue-t-elle un fort stimulant pour nous impliquer toujours plus dans l’œuvre de salut. Après avoir conçu le Christ en lui, après avoir écouté sa parole et intégré son enseignement moral et théologique, l’heure est venue pour le disciple d’agir avec sa singularité. C’est ce que fit la Vierge toute sa vie.

Le chrétien est invité à mettre en œuvre toutes ses ressources afin d’embellir la Création

Dieu stimule notre créativité. En tant que Mère de Dieu, mission sans équivalent dans l’histoire, Marie avait peu de modèles à sa disposition pour savoir comment se comporter à l’égard de son divin Fils dans la situation qui était la sienne. Aussi dut-elle faire preuve d’inventivité. À son exemple, le chrétien est invité à mettre en œuvre toutes ses ressources afin d’embellir la Création et parachever à son niveau la Rédemption accomplie par Jésus.

L’union des cœurs

Enfin, le disciple de Jésus trouve en Marie le modèle parfait de l’union de cœur avec Jésus. En effet, la vie chrétienne parvient à sa perfection dans l’union mystique. Ici encore, l’exemple de la Vierge est indépassable. Marie est la personnification de la sainteté chrétienne qui consiste en l’union des volontés et des esprits entre le croyant et le Christ – union en laquelle se consomment les épousailles mystiques. N’hésitons pas à demander à notre Mère céleste la grâce de nous faire parvenir à cette union. Mère, disciple et coopératrice de Jésus, mais aussi âme unie de cœur et d’esprit à son divin Fils : la Vierge Marie, modèle de l’Église et des chrétiens, nous montre la voie pour resserrer nos liens avec Jésus et devenir de la sorte ses disciples accomplis.

Tags:
christVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement