Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 27 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconArt & Voyages
line break icon

La Bible, star des péplums : « Samson et Dalila » de Cecil B. DeMille

The Kobal Collection/Aurimages

Philippe-Emmanuel Krautter - Publié le 11/05/21

L’hébreu Samson vit au cœur de son peuple soumis à l’oppression des Philistins. Doté d’une prodigieuse force divine, il tourne en dérision ces derniers, tout en courtisant l’une de leurs femmes. C’est pourtant du piège tendu par une autre femme, la belle et cruelle Dalila, que le destin biblique de Samson s’accomplira…

Le grand réalisateur de péplum américain Cecil B. DeMille souhaitait depuis longtemps se saisir du récit biblique de Samson et Dalila relaté au Livre des Juges pour le porter au grand écran. Il le fera dès 1949. Il est vrai que le personnage biblique de Samson ne pouvait que donner un éclat tout particulier à un péplum où les exploits du héros allaient pouvoir s’afficher pleinement sur tout l’écran. Le réalisateur porta son choix pour incarner Samson sur Victor Mature après avoir proposé le rôle aux acteurs Steve Reeves et Burt Lancaster qui le déclinèrent. Ce choix fut particulièrement inspiré tant le jeune acteur sut admirablement incarner le personnage biblique plus grand que nature, alternant entre prédestination divine et faillibilité humaine. 

Toute l’histoire biblique du personnage de Samson relatée au Livre des Juges de l’Ancien Testament repose, en effet, sur ces deux pôles. La soif de vivre spontanée de Samson, peu enclin de par sa jeunesse et fougue au respect des traditions, et qui se manifeste notamment lorsqu’il déclare à ses parents « À Timna, j’ai remarqué une femme parmi les filles des Philistins. Prenez-la-moi donc pour femme. » Ce à quoi son père indigné lui rappellera : « N’y a-t-il pas assez de femmes parmi les filles de tes frères et dans tout mon peuple, pour que tu ailles prendre femme chez les Philistins, ces incirconcis ? » (Livre des Juges 14, 3). Mais, une foi également profonde en Dieu et une force divine qui le dépasse habitent aussi le jeune Samson…

Une force prodigieuse

En plaçant au cœur de ce récit biblique cette force prodigieuse de Samson qui réside – ce sera son secret – dans son abondante chevelure, Cecil B. DeMille favorise bien entendu l’aspect spectaculaire à la base de tout péplum lui permettant de filmer de nombreux combats et autres frasques pour la plupart évoqués dans le texte même de la Bible.

Face à lui, la troublante Hedy Lamarr incarne une Dalila plus séductrice et ensorceleuse que jamais, bien plus en tout cas que ne le suggère le texte de la Bible. Cecil B. DeMille lui ajoute une dimension sincèrement amoureuse pour le héros, elle aussi absente du Livre des Juges. Enfin, alors que la Bible n’évoque pas non plus que Dalila est la sœur de la femme initialement convoitée par Samson, le film en fait néanmoins le point de départ de l’intrigue scellant ainsi le destin des deux personnages jusqu’à son terme.  Dalila, jalouse de sa sœur détenant le cœur de Samson mais qu’il n’épousera cependant pas en fin de compte, aimera passionnément ce dernier jusqu’à la plus cruelle haine et lui soutirera le secret de sa force pour le livrer aux Philistins. À partir de cette trame passionnée et tragique, le film sera l’occasion d’une mise en scène grandiose qui recevra deux Oscars dont celui des meilleurs décors et des meilleurs costumes, ainsi que quatre nominations pour la photographie du film en couleurs, les effets visuels et la musique.

L’instrument de Dieu contre l’idolâtrie

Par-delà ces relations amoureuses passionnées et tumultueuses entre les deux personnages, le réalisateur est parvenu cependant à inscrire en filigrane la puissance du récit biblique et à suggérer combien le héros doté de cette force divine va malgré lui servir la cause de son peuple esclave des Philistins. Alors que Samson s’entête à désirer et vouloir une femme du camp ennemi et faire ce que bon lui semble, son destin est cependant déjà tracé… Face à l’idolâtrie des païens philistins, Samson réduit à l’esclavage et ayant perdu son pouvoir saura, en effet, invoquer Dieu afin d’être l’instrument de son châtiment à l’encontre des Philistins. Contre les idoles de ces derniers, notamment leur divinité Dagon, Samson interpellera une fois encore Dieu et retrouvant toute sa force divine l’opposera pour libérer son peuple. Une fin grandiose ayant donné une dernière scène légendaire particulièrement spectaculaire au sein même du Temple même des Philistins !

Tags:
BibleCinéma
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
2
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
Caroline Moulinet
Ce geste tout simple à faire lorsque tout va de travers
5
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
6
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement