Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 20 août |
Saint Bernard de Clairvaux
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Migrants : « Le Seigneur nous demandera de rendre compte de nos actes ! »

Pope Francis indicating with his finger someone

© Antoine Mekary / ALETEIA

Pope Francis General Audience March 02, 2016

I.Media - publié le 09/05/21 - mis à jour le 09/05/21

"Le Seigneur nous demandera de rendre compte de nos actes !", a rappelé le pape François dans un message publié ce jeudi 6 mai à l’occasion de la 107e Journée du migrant et du réfugié qui se tiendra le 26 septembre prochain.

Le pape François a lancé un double appel – aux catholiques et au monde – pour « marcher ensemble vers un “nous” toujours plus grand », dans un message publié le 6 mai 2021 à l’occasion de la 107e Journée mondiale du migrant et du réfugié qui aura lieu le 26 septembre prochain.

Bénis chaque geste d’accueil et d’assistance qui place tous ceux qui sont en exil dans le “nous” de la communauté et de l’Église.

« Bénis chaque geste d’accueil et d’assistance qui place tous ceux qui sont en exil dans le “nous” de la communauté et de l’Église, pour que notre terre puisse devenir, comme tu l’as créée, la maison commune de tous les frères et sœurs « . C’est par cette prière que le pape François a souhaité conclure son message intitulé « Vers un nous toujours plus grand », signé le 3 mai 2021 en la basilique Saint-Jean-de-Latran.

Au préalable, le souverain pontife a rappelé sa préoccupation de voir ce “nous” voulu par Dieu être « brisé et fragmenté, blessé et défiguré » en ces temps de pandémie. Et d’alerter sur les « nationalismes fermés et agressifs » ou bien « l’individualisme radical » qui émiettent ou divisent la fraternité humaine, tant dans le monde qu’au sein de l’Église.

« Nous sommes tous dans le même bateau », a-t-il encore indiqué, exprimant son désir de ne pas voir le monde s’enfoncer davantage dans « une fièvre consumériste et dans de nouvelles formes d’auto-préservation égoïste » au sortir de la crise sanitaire.

L’Église doit se rendre aux périphéries existentielles

S’adressant aux catholiques, le Pape leur a demandé de s’engager pour que l’Église devienne toujours plus inclusive, reprenant un de ses thèmes de prédilection qui fait office de ligne directrice de son pontificat : les périphéries existentielles.

« Aujourd’hui, a-t-il précisé, l’Église est appelée à sortir dans les rues des périphéries existentielles pour soigner les blessés et chercher les perdus, sans préjugés ni peur, sans prosélytisme, mais prête à élargir sa tente pour accueillir tout le monde ». Se rendre dans ces périphéries où se trouvent notamment « migrants et réfugiés » est pour le Pape l’occasion de « grandir en tant qu’Église ».

Les migrations sont une opportunité à saisir

Se tournant ensuite vers tous les hommes et toutes les femmes du monde, il les a exhortés à recomposer la famille humaine, « pour construire ensemble notre avenir de justice et de paix, en veillant à ce que personne ne reste exclu ».

Faisant référence à l’idéal de la nouvelle Jérusalem, « où tous les peuples se rassemblent dans la paix et l’harmonie, célébrant la bonté de Dieu et les merveilles de la création », le Pape a expliqué qu’il fallait « tous nous efforcer de faire tomber les murs qui nous séparent et de construire des ponts qui favorisent la culture de la rencontre ».

Dans cette perspective, a assuré le pontife, les migrations contemporaines deviennent une opportunité pour « surmonter nos peurs » et pour « nous laisser enrichir par la diversité du don de chacun ». Il a alors demandé à tous de faire « bon usage » des dons que le Seigneur a donné à chacun. « Le Seigneur nous demandera de rendre compte de nos actes ! », a-t-il d’ailleurs lancé.

Tags:
migrantPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement