Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 14 juin |
Saint Elisée
home iconTribunes
line break icon

Trisomie 21 : les chiffres effarants du diagnostic prénatal

Pavel Pomoleyko/ Shutterstock

Camille Yaouanc - Gènéthique - Publié le 08/05/21

En Europe, entre 2011 et 2015, un enfant sur deux porteur de trisomie 21 n’a pas vu le jour après diagnostic prénatal. Le phénomène a pris un tour inquiétant ces dernières décennies avec le développement de l’amniocentèse.

Dans une étude publiée par la revue European Journal of Human Genetics, l’European Down Syndrome Association livre des chiffres accablants sur les interruptions sélectives de grossesse après diagnostic in utero de trisomie 21 : en Europe, entre 2011 et 2015, un enfant sur deux porteur de trisomie 21 n’a pas vu le jour du fait de cette sélection. Les trois auteurs ont analysé les données de 1901 à 2015 et constaté l’ampleur des conséquences de la mise en place du diagnostic prénatal de la trisomie 21 en Europe. 

Le nombre de naissances de personnes porteuses de trisomie 21 a atteint un pic dans les années 1940. Puis, avec la diffusion de la contraception, la prévalence diminue : les femmes n’ont plus d’enfant au-delà d’un certain âge, moins de bébés porteurs de trisomie 21 sont conçus. Mais à partir des années 1980, les couples ont des enfants plus tardivement, la prévalence augmente alors continuellement, jusqu’à aujourd’hui. Parallèlement, dans les années 1970 est mise au point l’amniocentèse, examen de diagnostic, qui se répand une dizaine d’années plus tard. C’est là que le nombre d’interruptions médicales de grossesse explose. Depuis, le nombre de bébés porteurs de trisomie 21 avortés n’a cessé d’augmenter.

Des taux d’avortements variables en Europe

Entre 2011 et 2015, les chercheurs estiment qu’il y a eu, chaque année, 8.031 naissances d’enfants porteurs de trisomie 21 en Europe. Sans interruption médicale de grossesse, ce chiffre aurait atteint 17.331 naissances. La différence représente 54% des naissances en moyenne, un taux qui est à 0 à Malte mais atteint 68% en France, 71% en Italie et 83% en Espagne.

En 2015, l’étude estime à 417.000 le nombre de personnes porteuses de trisomie 21 vivant en Europe. Sans la sélection prénatale, ce chiffre serait de 572.000. Les auteurs font également remarquer que dans les pays d’Europe de l’Ouest, le nombre de personnes porteuses de trisomie 21 n’a augmenté jusqu’en 2000 que du fait de l’allongement de leur durée de vie, qui elle a considérablement augmenté.

Et l’introduction du DPNI ?

L’étude s’arrêtant en 2015, l’impact du dépistage prénatal non invasif (DPNI) n’a pas été évalué. Toutefois les auteurs font l’hypothèse qu’« avec le DPNI, on détecte mieux et on avorte plus ». Dans une présentation vidéo de leur étude début avril, les chercheurs rapportent qu’au Pays-Bas, le dépistage prénatal n’est pas devenu un « banal » examen lors de la grossesse, notamment grâce à l’action d’une association et des partis chrétiens : il demeure un « problème moral », et les chiffres observés dans ce pays le reflète. Le tableau dressé par ces chercheurs montre l’urgence du changement de regard sur la trisomie 21, pour briser le lien systémique entre le diagnostic prénatal et l’avortement. 

Tags:
Trisomie 21
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Mathilde de Robien
La plus belle question à poser à votre conjoint le soir en rentra...
2
WEB2-MAYLINE-MIRACLE-EMMANUEL TRAN
Agnès Pinard Legry
La guérison de Mayline, le miracle attribué à Pauline Jaricot
3
Mathilde de Robien
Ces petites croix qui guérissent et qui sauvent
4
Domitille Farret d'Astiès
Comment savoir si on est amoureux ? L’explication lumineuse de Mi...
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir pour comprendre la démission (refusée par le...
6
Mathilde de Robien
Mode d’emploi pour prier le chapelet
7
Brother, Sister, Family
Edifa
Parents, évitez ces erreurs avec votre aîné
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement