Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 juillet |
Saint Ignace de Loyola
home iconBelles Histoires
line break icon

L’hommage de l’organiste de Notre-Dame de Paris à son instrument

OLIVIER LATRY

© Deyan Parouchev

Caroline Becker - Publié le 18/04/21

Miraculé de l'incendie de Notre-Dame de Paris, le grand orgue de la cathédrale a évité le pire. Olivier Latry, l’un des organistes titulaires, publie deux ans après l’incendie un livre hommage à cet instrument qu’il chérit depuis 34 ans.

« J’avais 19 ans lorsque, la première fois, j’ai posé mes mains sur ses cinq claviers.  J’ai passé trente-quatre ans de ma vie à sa tribune », raconte avec émotion Olivier Latry dans un livre entretien qu’il publie deux ans jour pour jour après l’incendie. Hommage poignant à celui qui l’a accompagné durant une grande partie de sa carrière, Olivier Latry parle de l’orgue de Notre-Dame de Paris comme un fidèle compagnon, source de beauté, de joie et de foi, surtout.

Au premières pages du livre, l’organiste nous replonge dans les premières minutes de l’incendie. Il y dévoile comment il a appris la nouvelle, alors qu’il était à Vienne pour une série de concerts, et l’onde de choc qui l’a submergé au fil des heures. « Comment cela est-il possible ? Notre-Dame fait partie de “tout”, je veux dire du “patrimoine”, et, plus encore, de notre présent. Elle érige notre colonne vertébrale spirituelle, elle porte l’histoire sainte et symbolise le sacré de notre pays. » Inséré entre les deux tours, le grand orgue, soutien indispensable du chant et de la prière, a heureusement évité le pire. Aux premières heures de l’incendie, Olivier Latry ignore cependant tout de son état. L’attente est insupportable : « Je redoute que sous l’effet de la chaleur intense, les tuyaux ne s’affaissent sur eux-mêmes. Ils incarnent l’âme de l’instrument. » Une fois le feu éteint, les facteurs d’orgue qui accèdent à la tribune confirment que l’orgue est intact. Un miracle pour l’organiste !

Je suis ému parce que l’ensemble des éléments de la liturgie a été préservé »

En rentrant quelques jours plus tard à Paris, alors qu’il se dirige sur le parvis de Notre-Dame, il rencontre par hasard Yves Castagnet, l’organiste de choeur, et Monseigneur Chauvet, l’archiprêtre. L’émotion est grande : « Nous tombons dans les bras en pleurant », écrit-t-il. Passé le choc, Olivier Latry attendra un mois avant de pénétrer dans la cathédrale. Malgré la douleur encore vive, la vision d’une cathédrale qui a su résister lui procure de la joie : « Je suis ému parce que l’ensemble des éléments de la liturgie a été préservé : le maître-autel, les stalles, la statue de la Vierge, la Croix de gloire, les rosaces… ». Quant à l’orgue, il sait désormais qu’il revivra. « Q’il prenne le temps qu’il a besoin. Je l’attends ». 

Baigné par la foi depuis son enfance, Olivier Latry en est pleinement imprégné. C’est naturellement lors des offices du dimanche que son goût pour l’instrument prend naissance à l’église Saint-Michel de Boulogne-sur-Mer, sa ville natale. À 12 ans, il suit ses premiers cours auprès de l’abbé Michel Brebion, organiste de la cathédrale. « Patiemment,  le prêtre écrit, sur un petit papier, le nom des jeux que je dois tirer. Durant des années, je l’ai gardé précieusement sur moi, comme un talisman », se rappelle-t-il. Élu sur concours co-titulaire de l’orgue de Notre-Dame de Paris à seulement 23 ans, Olivier Latry n’en revient pas. Il a exactement 25 ans de moins que le plus âgé des autres organistes : « Ma réaction est un mélange de joie et d’incrédulité. » Depuis cette date, il n’a pas quitté cette tribune qu’il chérit tant et où il a pu développer tout son art musical au service de la liturgie.

Véritable compagnon de route, l’orgue de Notre-Dame est un complice exigeant comme il aime à le dire. « Il attend un éveil, des mains d’artisans, des rêves de musicien, au service de la beauté et de la foi ». Une foi qui ne le quitte pas. Lorsqu’il évoque ses souvenirs avec Notre-Dame, celui des ordinations sacerdotales lui vient immédiatement en tête : « J’en garde un souvenir bouleversant. Ces instants durant lesquels les prêtres sont allongés sur le sol de la cathédrale et que retentit la litanie des saints. Dans l’acoustique de la cathédrale, particulièrement de la tribune du  grand orgue, entendre la foule répondre inlassable ment « Priez pour nous » à l’invocation du chantre donne littéralement l’impression que ce sont alors les pierres qui chantent… ».

Lorsqu’on lui demande si l’orgue lui manque, sa réponse est simple. Entre la tristesse et une profonde reconnaissance, il a choisi la deuxième option, source d’espérance. « J’ai vécu si haut avec l’orgue de Notre-Dame. J’ai profité de chaque heure d’une relation fusionnelle durant les offices et les concerts. J’éprouve la joie profonde du passé et je ressens déjà l’espoir de nos retrouvailles. » 

À l’orgue de Notre-Dame : entretiens avec Stéphane Friederich, par Olivier Latry, Salvator, avril 2021.

Tags:
MusiqueNotre Dame de Parisorgue
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Christophe Dickès
Traditionis Custodes : « La diversité des rites fait la richesse ...
2
ELDERLY MAN
Philip Kosloski
Ce psaume qui souligne avec justesse la beauté de la vieillesse
3
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
4
MARIAGE
Timothée Dhellemmes
Pass sanitaire : quelles sont les règles pour les mariages ?
5
Martin Steffens
Martin Steffens : « Le pass sanitaire est une défaite de la moral...
6
SCROVEGNI
Agnès Pinard Legry
Les splendides fresques de Giotto désormais au patrimoine mondial...
7
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement