Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconActualités
line break icon

École à la maison : les sénateurs reviennent au régime de déclaration

Jo Bouroch / Shutterstock

Le Sénat.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 13/04/21 - Mis à jour le 13/04/21

Les sénateurs ont adopté lundi 12 avril en première lecture le projet de loi confortant le respect des principes de la République à 208 voix contre 109. Un texte bien différent de celui adopté il y a quelques mois par les députés qui revient notamment sur la question de l'instruction en famille.

Après deux semaines d’examen par le Sénat, le projet de loi confortant le respect des principes de la République a bien changé. Les sénateurs se sont notamment opposés au régime d’autorisation que l’exécutif souhaite instituer : « L’encadrement du recours à l’instruction en famille remet en cause, de notre point de vue, la liberté d’enseignement, qui repose sur l’école publique, l’école privée sous ou hors contrat et l’instruction en famille », a défendu lors des débats le rapporteur Stéphane Piednoir (LR).

Ce dernier s’est par ailleurs interrogé « sur le lien véritable entre séparatisme et instruction en famille, soulignant que le ministère n’a mené aucune étude véritable ». Il n’empêche que le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a fermement défendu le nouveau régime d’autorisation, affirmant que ce qui est visé, c’est « l’IEF dévoyée qui sert le séparatisme ».

Les sénateurs ont néanmoins souhaité maintenir de nouvelles obligations pour les familles comme celles d’une déclaration à chaque rentrée scolaire ainsi qu’une déclaration de changement de résidence ou de responsables. D’autres amendements votés visent à imposer, par exemple, un délai limite pour faire la déclaration, ou portent sur l’engagement des familles à pratiquer l’instruction majoritairement en français. 

Toujours en matière d’éducation, les sénateurs ont introduit dans le texte l’interdiction du port du voile pour les personnes accompagnant les sorties scolaires et la possibilité d’interdire dans le règlement intérieur d’une piscine le port du burkini. Le Sénat a aussi souhaité interdire l’exercice du culte dans l’ensemble de l’enceinte des établissements publics d’enseignement supérieur, en excluant les aumôneries. Le Sénat a enfin adopté un amendement de dernière minute du gouvernement prévoyant que le préfet peut s’opposer à l’ouverture d’un établissement privé « pour des motifs tirés des relations internationales de la France ou de la défense de ses intérêts fondamentaux ».

Tags:
senatSéparatisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement