Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 21 octobre |
Sainte Céline
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

En Birmanie, l’armée organise des raids dans des églises

WEB2-MYANMAR-BIRMANIE-CHURCH-shutterstock_1842293551.jpg

DH Saragih I Shutterstock

Église baptiste saint Emmanuel de Rangoun (Birmanie).

Agnès Pinard Legry - Publié le 12/04/21 - Mis à jour le 12/04/21

Les églises chrétiennes et les temples bouddhistes font l’objet de raids militaires continus et de perquisitions violentes de la part de l’armée birmane depuis plusieurs semaines.

Alors que la répression en Birmanie a déjà fait plus de 700 morts depuis le coup de force de l’armée birmane le 1er février, les églises chrétiennes et les temples bouddhistes sont désormais la cible de raids armés et de perquisitions violentes de la part des militaires. Ces derniers sont à la recherche de militants cachés et d’activités illégales présumées, rapporte l’agence Fides.

Dans l’Etat Kachin, au nord-est de la Birmanie, plusieurs églises catholiques, baptistes et anglicanes ont été fouillées ces derniers jours car accusées de mener des activités subversives. Des monastères et temples bouddhistes ont essuyé le même traitement.

Des violations flagrantes de la liberté religieuse.

« Ces raids sont déplorables et constituent des violations flagrantes de la liberté religieuse », ont dénoncé plusieurs religieux préférant garder l’anonymat à l’agence Fides. « Il s’agit d’actes d’intimidation graves de la part de l’armée qui génèrent une tension et une hostilité croissantes au sein de la population birmane, toutes ethnies et toutes religions confondues ». Le pasteur Awng Seng, membre de la Convention baptiste de Kachin (KBC), a vu l’armée en action le 9 avril dernier. « Les soldats ont escaladé les clôtures et sont entrés dans tous les bâtiments du complexe de la KBC, sans aucune justification, et ont fouillé tous les espaces. »

Alors que la Birmanie s’enfonce dans la violence après le coup de force militaire du 1er février, nombreuses sont les voix à dénoncer la situation. Parmi elles se trouvent celle du pape François bien sûr, mais aussi celles de douze cardinaux asiatiques qui apportent leur soutien au cardinal Bo, archevêque de Rangoun. « Nous nous unissons à vous, alors que vous conduisez à Dieu votre peuple en prière en vue d’une résolution rapide du conflit », ont-ils écrit dans une lettre de soutien.

Tags:
birmanieconflitviolence
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Frankie & Royce wedding
Lauriane Vofo Kana
77 ans après, elle renouvelle ses vœux de mariage… avec une robe ...
2
WEB2-Bishop_Michael.jpg
Agnès Pinard Legry
Admirateur de Benoît XVI, un évêque anglican devient catholique
3
Hugues Lefèvre
À Rome, Jean Castex célèbre les relations entre la France et l’Ég...
4
Camille Dalmas
Jean Castex reçu par le pape François
5
Bérengère Dommaigné
Sœur André, la reine des youtubeuses
6
Père Jacques de Longeaux
La réponse de Jésus à la tentation du pouvoir
7
WEB2-MAGDELEINE-HUTIN-ciric_201343.jpg
Raphaëlle Coquebert
Magdeleine Hutin, la digne héritière de Charles de Foucauld
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement