Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 06 août |
Transfiguration du Seigneur
home iconTribunes
line break icon

Au lendemain de Pâques, le choix de la vie

Vira Mylyan-Monastyrska I Shutterstock

Père Christian Venard - Publié le 05/04/21

En pleine Semaine sainte, quand se dessine la victoire définitive de la vie sur la mort, la culture de mort se déchaîne à nouveau.

Pâques, un mot qui claque, vif comme le printemps qu’il accompagne. Pâques, un éclat de vie au milieu des ombres de la mort. Pâques, un surgissement d’espérance aux creux de nos existences chrétiennes. Mais, dans le fond, cela ne semble plus guère concerner notre société française qui, outre son actuel enfermement dans la crise covidienne, ne s’intéresse guère depuis quelques décennies à la chose spirituelle — et même tout simplement transcendante. Comment ne pas observer par ailleurs, même en ces temps sacrés pour plus d’un milliard de catholiques à travers le monde, le déchaînement des forces de mort ? Rien qu’en France, en pleine Semaine sainte, une commission parlementaire adopte un proposition de loi sur l’euthanasie et, le lundi de Pâques, des personnalités relaient une pétition très médiatisée — sous couvert de l’anniversaire du « manifeste des 343 » — pour l’allongement à 14 semaines de la possibilité d’avorter (on nous ressort la même mauvaise propagande habituelle : le droit à l’avortement menacé… dans un pays où il s’en pratique 200.000 par an) !

Le combat qui se joue

Bref, on ne peut pas dire que la vitalité pascale, sa fraîcheur enthousiasmante des recommencements possibles, son audace vivifiante puisqu’en Jésus-Christ la mort est définitivement vaincue, constituent le ferment nouveau du monde d’après… prétendument nouveau. Pourtant, sur les ondes, sur les réseaux sociaux, les chrétiens, les diocèses, les congrégations ont déclamé, en boucle, la bouleversante nouvelle de la Résurrection et, il faut le dire, souvent d’heureuse manière, tant par les choix esthétiques que par le contenu — il est vrai captivant : Surrexit Dominus vere – « Il est vraiment ressuscité ! » Pourtant, et c’est encore plus essentiel, l’Église a célébré les rites millénaires de la sainte nuit pascale, faisant pleuvoir les grâces de la Résurrection sur la Création tout entière.

Le combat qui se joue sous nos yeux est donc clair, et les forces qui s’allient au « Prince de ce monde » ne cachent plus leur hideux projet. Satan, que le Christ lui-même définit comme « homicide depuis les origines » (Jn 8, 44) se démène ouvertement, aidé par les « fils de ce monde » que ce même Jésus qualifie de « plus habiles que les fils de la lumière » (Lc 16,8). Notre étonnement ne devrait donc pas être attiré par le sabbat diabolique auquel se livrent ses partisans dans un mortel et grotesque tintamarre. Sans doute serait-il plus justifié face aux compromissions, aux tentatives de conciliation entre cette synagogue de Satan (Ap. 2,9 et 3,9) et la sainte Église de Dieu…

« Que votre oui soit oui »

« Vous ne pouvez servir à la fois Dieu et Mammon » (Mt 6, 24). Notre Sauveur ressuscité n’a cherché ni le compromis, ni la compromission, en sa Passion que nous venons de méditer. « Moi, je suis né et je suis venu au monde pour rendre témoignage à la vérité. » Catholiques, acceptons-nous vraiment de suivre Jésus sur ce chemin ? « Que votre oui soit oui, votre non soit non, tout le reste est affaire du Démon » (Mt 5, 37). Comment peut-on, en tant que catholiques, imaginer encore de quelconques collaborations aux œuvres de Satan ? Telle est la terrible et éblouissante lumière du Ressuscité qui foudroie les pensées perverses au cœur de la nuit de ce monde. Saurons-nous l’accueillir ?

Tags:
AvortementeuthanasiePâquesvie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
Jeanne et Jean Bodet - Bébé Cotignac
Lauriane Vofo Kana
Meurtris par quatre fausses couches, ils accueillent leur « bébé ...
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Mathilde de Robien
Exercices pratiques pour raviver la flamme dans son couple
6
WEB2-RELIQUES-SAINTE THERESE-GODONG-FR283184B
Mgr Jacques Perrier
Vénérer des reliques, est-ce bien chrétien ?
7
Mathilde de Robien
Marine et Foucauld, leur voyage de noces hors du commun
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement