Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 30 juillet |
Sainte Juliette
home iconArt & Voyages
line break icon

Les instruments de musique de la Bible : la cithare (1/7)

roi david

Alexander Sviridov

Figure du roi David de la synagogue à Gaza.

Philippe-Emmanuel Krautter - Publié le 04/04/21

Les instruments de musique rythment la Bible de leurs notes en de nombreuses références. C’est une dizaine d’instruments qui se trouvent, en effet, évoqués dans les Écritures, certains encore pratiqués de nos jours, d’autres ayant disparu depuis longtemps. La cithare vient ainsi s’inscrire dans le quotidien sacré des premiers Hébreux, et sera même le premier instrument biblique à être évoqué…

La première référence biblique à des instruments de musique intervient au chapitre 4 de la Genèse lorsque le texte de l’Ancien Testament évoque le cinquième descendant d’Hénoch, fils de Caïn : « Son frère s’appelait Youbal ; il fut le père de tous ceux qui jouent de la cithare et de la flûte ». La cithare et la flûte surgissent ainsi de la culture hébraïque et antique la plus ancienne. Attachons-nous à la cithare. Certains chercheurs contestent la traduction du mot hébreu kinnor par cithare et optent plutôt pour la lyre, et même parfois la harpe. Si ce débat  demeure impossible à trancher faute de sources littéraires et archéologiques plus précises, reste que ce merveilleux instrument à cordes vient rythmer très tôt le quotidien des louanges et des célébrations juives. Un détail de l’étendard royal trouvé dans le cimetière d’Our, datant de -2650, montre notamment un joueur de lyre tenant son instrument à bras portant, un instrument qui devait être suffisamment léger pour être joué tout en marchant.

David, le joueur de cithare le plus célèbre

Le premier livre de Samuel nous livre, pour sa part, une indication à la fois plus précise et par la même précieuse de ce que pouvait être l’usage de cet instrument lors des fêtes religieuses : « Après cela, tu arriveras à Guibéa de Dieu, où il y a des postes de garde philistins. Et là, en entrant dans la ville, tu tomberas sur un groupe de prophètes qui descendent du lieu sacré, précédés de harpes, tambourins, flûtes et cithares ; ils seront en état de transe prophétique » (1 S 10, 5). Les Saintes Écritures soulignent que ces prophètes jouaient de leur instrument jusqu’au point d’atteindre le stade de transe, seuil qui modifie le niveau de conscience, propice à la rencontre divine. La cithare aurait-elle quelques pouvoirs ? 

La Bible souligne effectivement que la cithare permettait au jeune David pour calmer les douleurs du roi Saül: « L’Esprit du Seigneur se détourna de Saül, et un esprit mauvais, envoyé par le Seigneur, se mit à le tourmenter. Les serviteurs de Saül lui dirent : Voici qu’un mauvais esprit de Dieu te tourmente. Un seul mot de notre maître, et les serviteurs qui sont devant toi chercheront un bon joueur de cithare ; ainsi, quand un mauvais esprit de Dieu viendra sur toi, cet homme jouera de son instrument, et cela te fera du bien. » (1 S 14, 14-16). Par le pouvoir bénéfique de la cithare, le mauvais esprit qui touchait le roi pourra ainsi être conjuré par les sons et les mélodies de l’instrument, ce à quoi s’appliquera volontiers David : « Ainsi, lorsque l’Esprit de Dieu venait sur Saül, David prenait la cithare et en jouait. Alors Saül se calmait et se trouvait bien : l’esprit mauvais s’écartait de lui ». 

La cithare et les doux sons qu’elle permettait pouvait soigner, rapprocher de Dieu et célébrer ainsi sa gloire.

C’est encore David et son instrument, la cithare, que la Bible évoquera lors du retour triomphal de l’arche de l’Alliance : « David et toute la maison d’Israël dansaient devant le Seigneur, au son des instruments en bois de cyprès, cithares et harpes, des tambourins, des sistres et des cymbales » (2 S 6, 5). Le premier instrument biblique évoqué, la cithare et les doux sons qu’elle permettait pouvait soigner, rapprocher de Dieu et célébrer ainsi sa gloire.

Un instrument fait des essences les plus précieuses

Pour ces raisons, le livre des Rois indique que la cithare devait être réalisée en bois précieux et celui-ci précise même de quelle essence rare cette dernière pouvait être composée : « Avec ce bois de santal, le roi fit une balustrade pour la maison du Seigneur et la maison du roi ; on en fit aussi des cithares et des harpes pour les chantres. Par la suite, on ne reçut plus jamais de ce bois de santal, et jusqu’à ce jour on n’en a plus revu » (1 R 10, 12).  Soulignons que hors de ces cas évoqués par la Bible, il semble que ce soit le bois de cyprès qui ait été plus communément utilisé pour la fabrication de cithares. 

Malheureusement de ce merveilleux instrument que fut la cithare, premier instrument biblique évoqué, aux pouvoirs bénéfiques et aux essences précieuses, aucune trace matérielle ne nous est parvenue, si ce n’est celle de sa mémoire…

Tags:
BibleMusique
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement