Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Après 40 ans de mariage, Béatrice et Louis se sont dit « oui » devant Dieu

Courtesy of Béatrice Kabongo

Domitille Farret d'Astiès - publié le 23/03/21

Béatrice et Louis Kabongo se sont mariés religieusement après quarante ans de mariage civil. Six ans après, Béatrice témoigne que ce mariage l'a renouvelée.

« Ce mariage, c’était un cadeau ». Béatrice Kabongo, Congolaise, a 65 ans. Elle est mariée depuis 47 ans avec Louis, en fauteuil roulant depuis seize ans et incapable de parler suite à un AVC. Cinq fois parents, deux fois grands-parents, Béatrice et Louis sont en réalité de jeunes mariés devant Dieu puisqu’ils se sont mariés à l’Église après… 40 ans de mariage civil. En effet, quand ils se sont unis en 1974 à Kinshasa (Congo), impossible de trouver le certificat de baptême de Béatrice nécessaire pour le mariage à l’Église. Le temps passant, la question a été mise de côté et la famille s’est installée en France, choisissant d’habiter aux Mureaux (Yvelines).

Les enfants grandissent, Louis fait un AVC et Béatrice se retrouve un peu seule pour assumer les tâches de la maison. Jusqu’à ce que des membres de l’équipe du Rocher, une association d’éducation populaire investie dans leur quartier, lui proposent de participer à un pèlerinage d’été à Paray-le-Monial, la « Cité du Sacré-Cœur » (Saône-et-Loire). Elle s’y rend avec Louis. Malgré le soutien de l’équipe, « c’était dur de le lever , de l’habiller, de sortir », témoigne-t-elle. Un jour, un prêtre leur demande de participer à un groupe de partage et au fil des échanges, il découvre leur situation. Il décide de les bénir et les invite à se confier au prêtre de leur paroisse, le père Xavier Chavane, qui écoute leur souhait. « Si cela vient de Dieu, les papiers vont venir », les rassure-t-il. Ils se mettent en contact avec l’ancien diocèse de Béatrice et en quelques jours, le certificat de baptême arrive, débloquant la situation.

Depuis, je me sens une autre personne. Je ne me sens pas comme avant. C’est comme si on m’avait portée, comme si j’étais dans les bras de quelqu’un.

Il reste des questions d’ordre financier. Comme le couple a peu d’économies, les proches se cotisent et rassemblent 4.000 euros pour la fête. À la dernière minute, la mairie libère une salle plus grande que prévu pour accueillir les invités et grâce à un heureux concours de circonstance, les frais de location sont offerts. Le 19 décembre 2014, le père Xavier Chavane les marie dans l’église Saint-Pierre-Saint-Paul des Mureaux. Leur famille, leurs amis du Rocher et de la paroisse, leurs proches sont là. Ce sont les petits-enfants qui se chargent des lectures. Au moment de l’échange des consentements, alors qu’il ne parle pas et qu’il se contente d’habitude d’un signe de la tête, Louis pousse un « oui » retentissant. « Il a fait trois fois “oui”.  Tout le monde a entendu et a dit “whow” », se souvient Béatrice. « Ce cadeau, c’est le Seigneur qui l’a fait ».

MARIAGE BEATRICE KABONGO

Six après, alors que ses amies s’étonnent de son endurance, Béatrice est une femme nouvelle. Son mariage à l’Église lui a apporté un nouveau souffle. « Depuis, je me sens une autre personne. Je ne me sens pas comme avant. C’est comme si on m’avait portée, comme si j’étais dans les bras de quelqu’un. Je sens autre chose, je suis presque libérée. Même si j’ai des soucis, je ne les sens pas et je vois seulement que je suis bien ».

Tags:
CoupleMariagesacrements
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement