Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 21 avril |
Saint Anselme de Cantorbéry
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Les Quatre-Saints-Couronnés, l’église des martyrs anonymes

WEB2-AMSQC15MAR21-Antoine-Mekary-ALETEIA-AM_8206.jpg

Antoine Mekary | ALETEIA

Marinella Bandini - publié le 14/03/21

Pour le carême, Aleteia vous propose de (re)découvrir l'ancienne tradition des chrétiens de Rome en cheminant à travers les "églises stationnaires". Un pèlerinage artistique et spirituel à vivre chaque jour jusqu'au 11 avril. Aujourd'hui la basilique des Quatre-Saints-Couronnés.

La basilique des Quatre-Saints-Couronnés est un véritable mystère. En effet, on ne sait pas qui sont ces fameux quatre saints martyrs dont les reliques sont conservées dans la crypte de la basilique.

La Tradition évoque deux histoires. Il s’agirait de tailleurs de pierre mis à mort pour avoir refusé de sculpter des idoles païennes. Ou bien des soldats romains chrétiens qui auraient refusé de se sacrifier à Asclépios — dieu de la médecine — et auraient été exécutés sur ordre de l’empereur Dioclétien (284-305).

La Tradition indique que la première église a été édifiée par le pape Miltiade, au IVe siècle, sur le côté nord du Cælius (une des sept collines de Rome). Reconstruite et agrandie à l’époque carolingienne par Léon IV, la forme qu’elle a aujourd’hui date du pontificat de Pascal II. Dans l’abside, la fresque de la voûte représente la gloire de tous les saints. Dans le bas-côté gauche, l’autel dédié à saint Sébastien conserve des fragments de la tête d’un martyr. Parmi les joyaux de la basilique, la salle gothique, actuellement inaccessible, qui conserve une série de peintures du XIIIe siècle.

J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple. On n’y entendra plus de pleurs ni de cris. (Is 65, 19)

Pour découvrir les richesses de la basilique, cliquez sur le diaporama : 




Lire aussi :
Sainte-Croix-de-Jérusalem, l’église des reliques de la Passion




Lire aussi :
Sainte-Suzanne aux Thermes de Dioclétien, la patronne des fiancés




Lire aussi :
Saint-Laurent de Lucine, là où est conservée la grille du martyre

Tags:
BasiliqueCarêmePatrimoineRome
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement