Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 16 avril |
Saint Benoît-Joseph Labre
home iconSpiritualité
line break icon

Jésus, notre premier compagnon de carême

TEMPTATION OF CHRIST,WILDERNESS,DESERT

Ivan Kramskoi | PD

Jean-Michel Castaing - Publié le 03/03/21

Le Christ sans péché est le seul à pouvoir nous aider à faire correctement pénitence.

Le carême est un temps de prise de conscience de notre péché. Le chrétien est appelé à s’amender et à porter sa part du fardeau qui pèse sur l’humanité à cause du mal qui se commet sous le soleil et auquel il est rarement étranger. Le pénitent coopère au Salut du monde par l’effort exercé sur lui-même, par exemple en luttant contre ses penchants à la concupiscence. 

Mais ici se pose une question : comment les pécheurs que nous sommes parviennent-ils à prendre toute la mesure du mal qu’ils commettent ? En effet, le péché nous aveugle et nous rend peu à peu insensibles à la gravité des dégâts qu’il occasionne. De plus, nous nous complaisons souvent dans ses eaux troubles. Dans ces conditions, comment pouvons-nous saisir toute la gravité du mal que nous hébergeons en nous ? Il faudrait pour cela nous tirer par les cheveux, comme le baron de Münchhausen, afin de surmonter notre état peccamineux et nous en extraire. Or une telle entreprise est vouée à l’échec en raison même du péché. Que faire ? 

Le Christ nous donne son Cœur pour notre pénitence

Tout simplement la même chose que nous poursuivons lorsque nous désirons bonifier nos bonnes actions en leur conférant le « plus » de la charité divine : nous greffer sur le Christ. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Christ sans péché est le seul à pouvoir nous aider à faire correctement pénitence ! En effet, la pénitence n’est pas simple regret de nos fautes, mais aussi reprise de notre être par en dessous, à partir d’un point que le mal n’a pas corrompu, érodé, pour tenter de nous purifier, nous ressaisir et nous conformer de la sorte au Christ. C’est seulement si nous pouvions nous arcbouter sur ce socle intact que notre pénitence serait assurée de succès. Or, en nous, ce point est trop altéré, à cause de notre péché, pour nous appuyer dessus. Nos regrets, nos remords sont entachés de trop d’incomplétudes, mêlés de troubles complaisances, pour que nous puissions nous régénérer par nous-mêmes. Voilà pourquoi nous avons besoin du Christ. Seul son Cœur, pur de toute compromission avec le mal, est en mesure de rendre le nôtre ardent à rejeter le péché et à réparer nos manquements. Car ce Cœur pur, Jésus nous le donne parce qu’il est vrai homme et qu’il a tenu à faire corps avec nous. Ce qui est à nous est à lui, et inversement ! Il a le même cœur que le nôtre, à la différence (considérable !) près que le sien est intact de tout péché. Aussi est-ce à partir de son Cœur que les nôtres feront efficacement pénitence. 

Jésus, solidaire de notre pénitence

En tenant à recevoir le baptême de Jean-Baptiste, Jésus a manifesté la preuve de sa solidarité envers nous dans nos efforts pénitentiels. Non qu’il ait eu besoin de confesser la moindre faute pour lui-même. Mais par ce geste déconcertant, il désirait nous aider dans nos efforts de repentir. Jésus a fait davantage que vivre la même existence que la nôtre. En plongeant dans les eaux du Jourdain au début de son ministère public, il est devenu l’auxiliaire de notre pénitence. Sa volonté persévérante d’accueillir les pécheurs à sa table, en plus de mettre en lumière nos manquements et de stimuler notre désir de changer nos comportements, nous livrait le modèle parfait d’une vie charitable. C’est la raison pour laquelle notre pénitence doit prendre appui sur son Cœur pur et miséricordieux. Notre repentir possède maintenant son point d’Archimède pour nous soulever de l’intérieur : le Christ lui-même qui s’est mêlé aux pécheurs afin qu’à son contact ils deviennent purs et aimants.

Dès le temps dévolu à la pénitence, nous avons besoin de lui pour parvenir jusqu’à la Résurrection. Jésus n’est pas seulement le but : il est aussi la voie qui y mène.

Faire pénitence isolément est une entreprise vaine. « Avec toi, nous irons au désert » chantons-nous au début du carême. Ce n’est pas seulement après Pâques que nous sommes greffés sur l’être de Jésus. Dès le temps dévolu à la pénitence, nous avons besoin de lui pour parvenir jusqu’à la Résurrection. Jésus n’est pas seulement le but : il est aussi la voie qui y mène. « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » dit-il (Jn 14, 6). Voilà pourquoi il est notre premier compagnon de carême.


WALKING ALONE IN THE DESERT WITH FOOTSTEPS

Lire aussi :
Carême : quarante jours de pénitence… pourquoi tant que ça ?

Tags:
Carêmepenitence
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
adoption
Cerith Gardiner
Parents de cinq enfants, ils adoptent une fratrie de sept frères ...
2
Mathilde de Robien
Ces quatre cavaliers de l’Apocalypse qui détruisent le couple
3
Joubarbe
Marzena Devoud
Connaissez vous les herbes de saint Joseph ?
4
Mgr Benoist de Sinety
La leçon d’Istanbul : « Vous avez voulu la paix au prix du déshon...
5
WEB2-PERE-MICHEL-BRIAND-SOCIETE-DES-PRETRES-DE-ST-JACQUES.jpg
Agnès Pinard Legry
Qui sont les deux Français enlevés à Haïti ?
6
WEB2-CHURCH-SAINTJOSEPHDESNATIONS-WEB2-CHURCH-SAINT-JOSEPH-DES-NATIONS-Eleonorede-Vulpillieres.jpg
Eléonore de Vulpillières
Paris : le tabernacle de Saint-Joseph des Nations forcé par des m...
7
Camille Dalmas
Miséricorde divine : le livre qui a bouleversé le pape François
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement