Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 23 septembre |
home iconCulture
line break icon

Le père Patrick Peyton, amoureux du rosaire et d’Hollywood

Congregation of the Holy Cross

Louise Alméras - Publié le 01/03/21

En France, le père Patrick Peyton est méconnu. Pourtant ce prêtre américain au parcours détonnant a œuvré pour les familles, la paix et l’évangélisation par les médias. Aux États-Unis, ou un biopic est même sorti sur lui en octobre 2020. On l’avait même surnommé "le père du rosaire".

Il côtoie les vedettes d’Hollywood, lance des mouvements de prière avec des milliers de personnes et n’a de cesse de faire aimer le rosaire. Attiré par l’attention que la Congrégation de Sainte-Croix portait à la Sainte famille, le père Patrick Peyton (1909-1992) l’a presque naturellement choisi pour devenir prêtre dans les années 1930. Sa dévotion à la famille, dès lors, devient son cheval de bataille. Grâce à la reconnaissance de son action, le pape François le déclare vénérable en 2017 et son procès en béatification est en cours.

Du rosaire aux médias, ses armes de choix

Croyant fermement aux grâces de la Vierge Marie, le père Peyton appelle ses rassemblements de prière les « croisades du rosaire ». Au début des années 1940, il se rend compte qu’il peut toucher davantage de personnes par le biais des médias de masse comme la radio, plus tard les films et la télévision. Il est d’ailleurs l’un des pionniers de l’évangélisation par les médias. D’une petite station locale d’Albany où il anime une émission sur le rosaire, il finit à l’antenne d’une grande radio nationale pour une émission animée avec Bing Crosby et à laquelle participent nombre de vedettes d’Hollywood comme James Dean.

Comme la prière permet d’ouvrir son cœur à Dieu, cela amène l’humilité, et l’humilité amène la charité qui est le ciment des familles unies. Voilà ce à quoi le père Peyton veut amener le plus de familles possible. « Une famille qui prie ensemble reste ensemble », répétait-il souvent à la radio, notamment à l’aide des stars du cinéma qu’il parvenait à convaincre pour l’aider à divulguer cet appel.




Lire aussi :
La conversion renversante de David Ellefson, star du métal

Le père Hoffman, qui a repris la mission du père Peyton pour déployer la pratique familiale du rosaire aux États-Unis, rappelle l’importance de la prière en cette période de troubles et de pandémie qui, “selon des études récentes a conduit à une augmentation de la prière adressée à Dieu”. “Je pense qu’il en a toujours été ainsi. Chaque fois qu’il y a une crise hors de notre contrôle, soit nous nous tournons vers Dieu, soit nous abandonnons simplement et nous inquiétons. Le message central du père Peyton sur la prière résonnera chez ceux qui ont expérimenté le pouvoir de la prière et donnera de l’espoir à ceux qui cherchent.” Parce que le père Peyton était un missionnaire infatigable, plein d’espérance pour le monde et un grand défenseur de la famille, son témoignage est toujours aussi actuel.

Un film sur sa vie réalisé aux États-Unis

Pray : the story of Patrick Peyton a été réalisé par l’équipe de Family Theater Productions, dont le fondateur n’est autre que le père Peyton. Sorti uniquement en salles le 9 octobre dernier aux États-Unis, le film est désormais disponible en streaming pour les anglophones. Ce documentaire revient sur les premières années de Patrick Peyton en terre irlandaise, avant de donner la parole à des connaisseurs de son œuvre et de l’entendre lui-même, en voix-off, lors de ses multiples interventions à la radio ou en réunions publiques — qui réunissaient jusqu’à deux millions de personnes comme à Sao Paulo.

Toujours authentique, il n’hésitait pas à témoigner de son expérience personnelle pour parler à tous d’une manière sincère. Les mots simples d’un migrant, pauvre, qui posa le pied en Amérique en 1928 avec comme boussole le rêve américain. Ainsi a-t-on l’impression que le père Peyton est lui-même là pour raconter son histoire à l’écran. Mais le message de ce film est avant tout le témoignage de toutes ces familles touchées par les paroles du prêtre irlandais et grâce auquel leur vie a changé. « Je suis pour tout ce qui ennoblit l’homme et exalte les femmes et les enfants », déclarait-il à la foule. « Tout d’abord, je suis pour la prière, la prière en famille ».


PRAYING

Lire aussi :
Les quatre mots nécessaires pour une prière en famille réussie

Tags:
États-UnismediasPatrick Peytonrosaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Top 10
1
SANKTUARIUM W LA SALETTE
Timothée Dhellemmes
Le pape François s’adresse aux pèlerins de Notre-Dame de La Salet...
2
I.Media
Mariage homosexuel, pilule, suicide assisté : un texte inédit de ...
3
Laurent Ottavi
Guillaume Cuchet : « Le catholicisme aura l’avenir qu’on voudra b...
4
Père Christian Lancrey-Javal
Esquiver, encaisser, répondre. La leçon de bo...
5
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
6
MEDITATION
Laurent Ottavi
La méditation, une foi de substitution ?
7
Mathilde de Robien
Ces lieux bénis où la Vierge a pleuré : Notre-Dame de Cléry, dans...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement