Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Georges Spencer, un parent de Lady Diana et Winston Churchill, bientôt saint ?

IGNATIUS SPENCER

Wikipedia/Domena publiczna | Allstar/Cinetext/Mary Evans Picture Library/East News | PA Wire/Press Association Images/EAST NEWS

Od lewej: Ignacy Spencer, Winston Churchill, Księżna Diana

Marzena Devoud - publié le 26/02/21

Un parent commun à la princesse Diana et Winston Churchill, le père Ignace de Saint-Paul, né Georges Spencer, sera peut-être bientôt proclamé saint. Reconnu vénérable par le pape François, ce pasteur anglican, figure emblématique de l’Eglise anglaise, s’est converti au catholicisme grâce aux lectures des Pères de l’Eglise.

Comme le cardinal Henry Newman, le saint les plus “branché” de son époque, le père passionniste Ignace de Saint-Paul est considéré comme l’une des figures majeures du renouveau du catholicisme anglais au XIXe siècle. Reconnu vénérable par le pape François le 20 février dernier, cet arrière-grand-oncle de Lady Diana et grand-oncle de Winston Churchill, a consacré toute sa vie aux pauvres.

Le futur saint Ignace de Saint-Paul, appartient en effet à la grande famille anglaise Spencer. Il grandit dans le fameux domaine d’Althorp, là où la princesse Diana sera enterrée après son accident de voiture à Paris en août 1997. Après ses études d’abord à Eton et ensuite à Cambridge, Georges Spencer tourne le dos à la vie mondaine et devient en 1824 pasteur anglican.

La lecture de saint Jean Chrysostome

Mais assez rapidement, il commence à se poser des questions sur sa foi. Pendant ses vacances sur l’île de Wight, Georges Spencer plonge dans la lecture des écrits des premiers Pères de l’Église. Il est particulièrement frappé par ceux de Jean Chrysostome et Grégoire le Grand. À partir de 1827, Georges Spencer rencontrent plusieurs prêtres catholiques qui l’encouragent à continuer la lecture des Pères de l’Eglise. C’est finalement grâce à sa rencontre avec Ambrose Lisle March Phillipps de Lisle, un propriétaire terrien anglais récemment converti de l’anglicanisme au catholicisme que Georges Spencer a le déclic : il part pour Rome le 30 janvier 1830.




Lire aussi :
10 ans après son ralliement à l’Église catholique, un ancien évêque anglican raconte

Au cours de ses études, il va écrire le récit de sa conversion à la foi catholique, publié dans de nombreux journaux locaux. Il est ordonné prêtre à Rome lors de la fête de saint Augustin de Canterbury, le 28 mai 1832. À son retour en Angleterre, celui qui est devenu le père passionniste Ignace de Saint-Paul décide de travailler auprès des personnes pauvres, victimes notamment de la famine irlandaise. Très attaché à l’idée de l’unité des chrétiens, il lance également un mouvement en sa faveur, considéré aujourd’hui comme le fondement du mouvement œcuménique de l’Europe du Nord de la fin du XXe siècle.




Lire aussi :
« Fais de ta maison le Ciel », la charité selon saint Jean Chrysostome


FRIENDSHIP; ART Of FRIENDSHIP

Lire aussi :
Dix clés pour cultiver l’art de l’amitié avec le cardinal Newman

Tags:
AnglicansBéatification et canonisationConversion
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement