Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 26 juillet |
Saints Anne et Joachim
home iconActualités
line break icon

Vidéo : le pape François rencontre Édith Bruck, rescapée d’Auschwitz

AMPF20FEB21

© Vatican Media

Timothée Dhellemmes - Publié le 22/02/21 - Mis à jour le 22/02/21

Le pape François a rendu visite à la romancière juive survivante de la Shoah, Edith Bruck, ce samedi 20 février. C’est la première fois qu’il quittait le Vatican depuis le 15 mars dernier et son pèlerinage au Christ de San Marcello et à Sainte-Marie-Majeure.

« C’est avec sincérité que je répète les mots que j’ai prononcés du fond de mon cœur à Yad Vashem (…) : Pardon, Seigneur, au nom de l’humanité” », a déclaré le pape François ce samedi 20 février, en sortant de sa rencontre avec Édith Bruck. L’écrivaine d’origine hongroise est âgée de 89 ans et continue de témoigner, depuis Rome où elle habite depuis plusieurs années, des atrocités qu’elle a vécues avec sa famille pendant la Shoah. Déportée à 12 ans avec ses parents, ses deux frères et sa sœur à Auschwitz, elle a ensuite été déplacée à Dachau, puis dans le nord de l’Allemagne, à Bergen-Belsen, dans le même camp qu’Anne Frank. Sa mère, son père et un de ses frères furent tués par les nazis.

Raconte, ils ne te croiront pas !

Après la libération du camp le 15 avril 1945, Édith Bruck a parcouru plusieurs pays d’Europe, avant de s’installer quelques années en Israël, puis en Italie. C’est là qu’elle vit depuis 1954. Elle a consacré sa vie à témoigner des horreurs de l’Holocauste. « Raconte, ils ne te croiront pas, mais si tu survis, raconte, raconte aussi pour nous ! », lui auraient confié deux inconnus dont elle a recueilli les dernières paroles, à Bergen-Belsen.

Au cours de son entrevue d’environ une heure avec le pape François, la romancière a évoqué avec le souverain pontife « les craintes et les espoirs pour l’époque » actuelle, d’après le Saint-Siège. Puis, ils ont ensemble souligné la « valeur de la mémoire et le rôle des personnes âgées pour la cultiver et la transmettre aux plus jeunes ».




Lire aussi :
Pour François, se souvenir de l’Holocauste est une « expression d’humanité »

Tags:
auschwitzholocaustejuifsPape Françoisshoah
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
LATIN MASS
Timothée Dhellemmes
Traditionis Custodes : les réactions se multiplient
2
Lauriane Vofo Kana
La délicate mise en oeuvre du pass sanitaire dans les lieux de cu...
3
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes : l’appel de jeunes « tradis » au pape...
4
PASS SANITAIRE
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : une jauge de 50 personnes fixée dans les églises...
5
Freya and Dad
Cerith Gardiner
La vidéo d’une fillette de 10 ans dansant avec son papa dev...
6
MSZA TRYDENCKA
Mgr Dominique Rey
« Nous devons tous recevoir “Traditionis Custodes” dans l’obéissa...
7
La rédaction d'Aleteia
Traditionis Custodes, tout le monde en parle, mais qui l’a ...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement