Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Saint Fidèle de Sigmaringen
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Saint-Pierre-aux-Liens, l’église qui abrite les chaînes de saint Pierre

shutterstock_1694428756.jpg

© NICOLA MESSANA PHOTOS | Shutterstock

Marinella Bandini - publié le 21/02/21

Pour le carême, Aleteia vous propose de (re)découvrir l'ancienne tradition des chrétiens de Rome en cheminant à travers les "églises stationnaires". Un pèlerinage artistique et spirituel à vivre chaque jour jusqu'au 11 avril. Aujourd'hui la basilique Saint-Pierre-aux-Liens.

La basilique Saint-Pierre-aux-Liens doit son nom à la précieuse relique qu’elle renferme : les chaînes de l’apôtre saint Pierre. Ici, tout parle de libération. Dans la grande rose, au-dessus de l’entrée, on peut lire en latin : Dirupisti vincula mea, “Tu as brisé mes chaînes”.

Selon la tradition, les chaînes avec lesquelles l’apôtre a été emprisonné à Jérusalem ont été données à l’impératrice byzantine Elia Eudocia (400-460) qui, à son tour, les a donné à sa fille, Licinia Eudossia (422-493). La jeune impératrice les a ensuite donné au pape Léon le Grand. Le Pape les plaça près de celles qui servirent à emprisonner l’apôtre à Rome. Par miracle, dès qu’elles se touchèrent, elles fusionnèrent en une seule ! En mémoire de miracle, la basilique est édifiée et baptisée “Saint-Pierre-aux-Liens”. Ces chaînes sont aujourd’hui conservées sous l’autel du sanctuaire.

Dans la crypte se trouvent les reliques des sept frères Maccabées morts pour leur foi au IIe siècle avant J.-C. Les premiers chrétiens admiraient ces martyrs du judaïsme car ils les considéraient comme les précurseurs des martyrs chrétiens. Leur culte se répandit rapidement. Mais le “joyau” de cette basilique est sans conteste la statue du libérateur du peuple d’Israël : Moïse. Sculptée par Michel-Ange, elle orne le monument funéraire du pape Jules II (1443 – 1513).

Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. (Mt 16, 18)

Pour découvrir les richesses de la basilique Saint-Pierre-aux-Liens, cliquez sur le diaporama : 




Lire aussi :
Saint-Jean de Latran, la mère de toutes les églises du monde




Lire aussi :
Les stations de Carême (4/42) : Saint-Augustin, une église féminine




Lire aussi :
Saints-Jean-et-Paul, une église ornée de lustres en cristal

Tags:
ArtsBasiliqueCarêmePatrimoineRome
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement