Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Saint Parfait de Cordoue
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Jésus est Celui qui “se contamine avec notre humanité blessée”

PAPIEŻ FRANCISZEK

AP/Associated Press/East News

I.Media - publié le 14/02/21

Loin de respecter une "distance de sécurité", le Christ transgresse les conventions et "touche notre vie pour la restaurer", a expliqué le pape François lors de l’Angélus, ce dimanche 14 février. Les chrétiens doivent imiter cette "transgression" du Christ et ne pas avoir peur d’aimer les autres en faisant fi des conventions sociales, a-t-il encouragé.

Au cours de l’Angélus ce dimanche 14 février, le pape François a commenté l’Évangile de la guérison du lépreux (Mc 1, 40-45) dans lequel un homme atteint de la lèpre est miraculeusement guéri par le Christ. Dans ce texte, deux “transgressions” se rencontrent, a-t-il expliqué : d’une part, le lépreux “s’approche de Jésus” et d’autre part le Christ, poussé par la compassion, le “touche pour le guérir » alors que la loi juive de l’époque ne le permettait pas. Un geste “impensable”, a souligné le pontife.

Dieu n’a pas peur de venir au contact de nos plaies.

Par cette attitude, le Seigneur montre qu’il n’est pas « indifférent » à la souffrance des hommes, a poursuivi le pape François : loin de respecter une « distance de sécurité », il « touche notre vie pour la restaurer » et offre le visage d’un Dieu de « compassion ». Chacun de nous peut avoir des blessures, des échecs ou des souffrances qui nous ferment à Dieu et aux autres, a observé le pape. Face à tout cela, Jésus proclame que Dieu n’est pas une « idée ou une doctrine abstraite » mais bien « Celui qui se “contamine” avec notre humanité blessée et n’a pas peur de venir au contact de nos plaies ».




Lire aussi :
Les miracles de Jésus, l’effet “whaouh” ou l’effet “amen” ?

Le Seigneur est « grand transgresseur » qui applique un style nouveau caractérisé par la proximité, la tendresse et la compassion, a exprimé l’évêque de Rome. À l’heure où de nombreuses personnes souffrent encore de la lèpre ou d’autres maladies, il a invité la foule à l’imiter.

Surpasser sa peur de se mêler de la vie des autres

Afin de respecter les « coutumes sociales », les hommes sont souvent tentés de faire taire leur douleur ou de porter des « masques pour la dissimuler ». À l’inverse, le pape François a demandé d’avoir le courage de sortir de son  isolement et de se montrer au Christ « tels que nous sommes » au lieu de « s’apitoyer sur soi-même ou pleurer sur ses échecs ». De même, chaque chrétien doit l’imiter en osant faire preuve d’un amour qui « dépasse les conventions » et surpasser sa peur de se mêler de la vie des autres.

« Commençons à être des transgresseurs comme le Christ et le lépreux », a invité le pontife argentin. Il a enfin demandé à la foule d’applaudir tous les prêtres qui prennent soin de confesser les personnes en rappelant sans cesse que le Seigneur ne « se fatigue pas de pardonner ».


Pape François audience

Lire aussi :
Pape François : “Il n’existe pas d’autre jour merveilleux que l’aujourd’hui que nous vivons”

Tags:
AngelusleprePape Françoisparabole
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement