Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 07 mars |
Saintes Perpétue et Félicité
home iconActualités
line break icon

Au Pakistan, un « mur de Jésus » pour soutenir les plus fragiles

WEB2-WALL OF JESUS-FACEBOOK

Facebook I Team Youhanabad VIP Food Point

Louise Alméras - Publié le 14/02/21

Un entrepreneur catholique a décidé de venir en aide aux plus démunis du Pakistan durement éprouvés par la pandémie de Covid-19. Il a ainsi créé un système de dons assez astucieux appelé “le mur de Jésus”.

Le « Wall of Jesus » (« mur de Jésus », ndlr), installé à Lahore (Pakistan) ressemble à un petit muret dans lequel sont imbriqués des casiers, à l’intérieur desquels chrétiens et musulmans glissent toutes sortes de fournitures pour venir en aide aux familles. En effet, nombre d’entre elles ont perdu leur travail ou ont été fortement affectés par la crise sanitaire. Vêtements, nourriture ou encore fournitures scolaires sont ainsi récoltés chaque jour grâce à l’initiative de Raja Walter, un père de famille catholique de 40 ans.

Parmi les donateurs, des amis de Raja Walter, catholiques et musulmans confondus, et des gens de bonne volonté. C’est un moyen pour eux de témoigner concrètement de leur foi, — et de renforcer celle des autres — tout en faisant preuve de solidarité envers quiconque en a besoin, peu importe son origine ou sa religion. À l’origine de cette initiative, Raja Walter a mis la cantine qu’il possède à disposition des plus démunis, qui pouvaient ainsi se nourrir gratuitement au début de la pandémie. Il a ainsi invité jusqu’à 300 personnes par jour.

Ce n’est pas moi, mais Dieu qui met ces idées dans ma tête.

L’invention du « Mur de Jésus » est arrivée ensuite, pour continuer de soutenir la population gravement touchée par les mesures sanitaires, souvent fatales pour la survie économique de certains. Il explique à AsiaNews : « Ce n’est pas moi, mais Dieu qui met ces idées dans ma tête et mon cœur, et utilise ma famille et moi pour faire son travail. Grâce à Lui, le mur n’est jamais vide et est constamment rempli.” Si le quarantenaire a lancé le projet du mur de Jésus, d’autres se le sont aussi appropriés et le continuent à ses côtés. Sur les réseaux sociaux, leur slogan affiche clairement leur intention : “Notre objectif est de servir l’humanité.” Et comme la situation ne risque pas de s’arranger de sitôt, il prévoit de continuer “aussi longtemps que Jésus le voudra ».




Lire aussi :
Les dix pays où il est le plus difficile d’être chrétien

Tags:
Coronaviruspakistan
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Rachel Molinatti
Irak : chaque matin, Sara, musulmane, va prier devant la Vierge d...
2
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – « L’Irak restera toujours avec moi dans m...
3
Bérengère Dommaigné
Tibo InShape récidive avec une vidéo chez les sœurs de Boulaur
4
WEB2-IRAK-IMEDIA
Hugues Lefèvre
Les cinq choses à savoir sur le voyage du pape François en Irak
5
LA BONNE MORT
Père Nathanaël Pujos
Que se passe-t-il au moment de la mort ?
6
Ziggurat of Ur
Caroline Becker
Irak : la visite du Pape, véritable pèlerinage en Terre sainte
7
Guillaume et Dorota Andrieu
Marzena Devoud
« Notre challenge ? Faire découvrir aux fiancés que l’on do...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement