Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Mystère des rencontres amoureuses : ils ont prié ces saints… qui les ont exaucés (1/5)

Instagram : mariehelene.jacinthe

Illustration : Marie-Hélène Bordes

Mathilde de Robien - publié le 08/02/21

À l’approche de la saint Valentin, tentons de percer le mystère de la rencontre amoureuse, de l’espoir aux premiers regards, afin de saisir qui, du hasard ou de la Providence, a modifié le cours de deux existences.

Rares sont les couples qui n’ont aucun souvenir du jour où ils se sont rencontrés pour la première fois. Un souvenir bienfaisant que le psychiatre Robert Neuburger appelle le « mythe fondateur » du couple, cette belle histoire qui souligne les aspects improbables d’une rencontre entre deux êtres. Une histoire que ces derniers se plaisent à raconter ou à se raconter, voyant parfois dans l’enchaînement incroyable des faits un sérieux coup de pouce de la Providence. Une évocation qui, si elle est racontée le sourire aux lèvres lorsque le couple connaît une crise, fait dire aux thérapeutes que tout espoir de réconciliation n’est pas perdu. Autant de preuves qui montrent que ce souvenir est loin d’être anodin.

Chez certains, le souvenir de la rencontre amoureuse est intimement lié au fervent espoir de rencontrer l’âme sœur et aux prières qu’ils ont adressées en ce sens à un saint du Ciel. Des invocations qui se sont révélées particulièrement efficaces. Témoignages.

Prière du bienheureux Frédéric Ozanam pour lui-même

Lorraine et Thomas se sont rencontrés en juillet 2013, et se sont mariés un an après, en août 2014. Une grâce que Lorraine attribue volontiers au bienheureux Frédéric Ozanam. Quelques années auparavant, Lorraine, étudiante à Lyon, éprouve fortement le désir de rencontrer son futur mari. A partir de 2010, – elle a alors 27 ans, – elle décide d’associer sa prière à celle d’une amie pour demander à Frédéric Ozanam d’intercéder en leur faveur. « En 2012, nous le priions presque tous les soirs, à l’aide d’une prière que Frédérique Ozanam disait lui-même… Puis nous avons demandé à saint Joseph, à la Vierge Marie… Notre demande se faisait de plus en plus pressante, tout en laissant libre le Seigneur et en restant confiantes », confie Lorraine. Parallèlement à sa dévotion envers le fondateur de la Société de Saint Vincent de Paul, Lorraine s’engage dans l’association A Bras Ouverts (ABO). Et c’est lors d’un pique-nique organisé par les accompagnateurs d’ABO qu’elle fait finalement la connaissance de Thomas.

Neuvaine à Sainte Rita

Si sainte Rita est connue pour défendre les causes perdues, Anne-Solenne, elle, n’a pas attendu d’être désespérée pour se tourner vers la sainte de Cascia. Celui qui est devenu son mari était un ami de sa sœur aînée, qu’elle a réellement rencontré à la chorale de leur église. « Notre amour du chant et du bon Dieu nous a amené à échanger plus régulièrement, et peu de temps après, j’ai fait une neuvaine à Sainte Rita. Il s’est déclaré le dernier jour de la neuvaine ! », témoigne Anne-Solenne. « Sainte Rita m’a offert ce merveilleux cadeau alors que je lui demandais de préparer mon cœur en silence pour être prête lors de la rencontre avec mon futur mari. »

Intercession de Saint Joseph

Saint patron des travailleurs, des pères de famille, de l’Église universelle, invoqué pour trouver du travail, un logement ou encore pour obtenir la grâce d’une bonne mort, saint Joseph serait aussi un excellent intercesseur pour trouver l’âme sœur. C’est en tout cas l’heureuse expérience d’Élise, alors âgée de 35 ans et désireuse de se marier. Alors que tout semblait aller de travers dans sa vie, tant au niveau professionnel que personnel, elle se décide, un 1er mai, « jour de la saint Joseph, dans un sens », ne manque-t-elle pas de souligner, à se rendre à la messe… dans l’église saint Joseph. Elle arrive en retard, mais le prêtre aussi. « Premier signe que saint Joseph m’attendait », constate-t-elle. À la fin de la messe, elle se dirige vers une grande statue de saint Joseph et le supplie de l’aider : « J’ai fait moult neuvaines mais là je suis à bout. Aide-moi ! Si je compte pour toi, dans un mois pile, envoie-moi le cadeau d’une piste de travail ou d’une rencontre avec un jeune homme ». Quelques jours plus tard, à peine s’était-elle inscrite sur un site de rencontre chrétien qu’elle faisait la connaissance de Thibault. « Il avait été touché par le texte de mon annonce ! Nous nous sommes rencontrés régulièrement ensuite, et mariés un an plus tard. Il m’a fait la surprise de débuter notre voyage de noces à Cotignac pour remercier saint Joseph ! ».


ARS

Lire aussi :
Travail, logement, famille… Cette prière à saint Joseph est réputée infaillible

Dévotion à Marie qui défait les nœuds

Une dévotion mariale dont l’origine remonte au XVIIIe siècle liée à un tableau attribué à Johan Melchior Schmidtner, qui se trouve aujourd’hui à Augsbourg, en Allemagne. Depuis, de nombreux témoignages abondent dans le sens de difficultés aplanies grâce à la neuvaine à Marie qui défait les nœuds. C’est le cas de Maïlys, mariée à Henri et mère de trois enfants, qui confie avoir reçu de nombreuses grâces en lien avec cette neuvaine, et en premier lieu celle d’avoir rencontré son mari. « Nous étions amis en école de commerce, puis je suis partie travailler à Montréal. Je priais beaucoup Dieu pour qu’il m’éclaire sur ma vocation, et particulièrement la neuvaine à Marie qui défait les nœuds. Au cours d’une neuvaine, cela faisait déjà six mois que j’étais au Canada, Henri m’appelle pour me dire qu’il voudrait venir travailler comme moi, à Montréal. Finalement, je perds mon travail et donc mon visa. Lorsque j’annonce à Henri au téléphone que je dois rentrer en France, il me répond aussitôt « alors je reste » et abandonne ses démarches de visa. Il m’attend à mon arrivée à l’aéroport et ce jour-là, j’ai la certitude qu’il est l’homme de ma vie. Je remercie chaque jour Dieu de m’avoir envoyé Henri ! ».




Lire aussi :
Mystère des rencontres amoureuses : ils étaient timides… mais le Seigneur s’en est mêlé (2/5)

Tags:
AmourcélibatCouplesaint valentin
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement