Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le pape François va participer à un marathon…

POPE-FRANCIS-WALKING.jpg

Vincenzo PINTO / AFP

I.Media - publié le 07/02/21

Le pape François va participer à un marathon de prière le 8 février 2021 à l’occasion de la 7e Journée de prière contre la traite des personnes, un événement international.

En 2015, le pape François avait créé la Journée de prière contre la traite des personnes, un événement international institué le jour de la mémoire liturgique de sainte Joséphine Bakhita, une esclave soudanaise devenue religieuse. L’événement est organisé par Talitha Kum, le réseau spécialisé dans cette cause de l’Union internationale des supérieures générales (UISG). À l’occasion de la 7e édition, c’est le thème “une économie sans trafic humain” qui a été choisi.

Le pape François apportera sa contribution personnelle à cet événement en publiant un message vidéo à 13h40, heure romaine. Il se joindra ainsi à une grande chaîne de prière en ligne, du fait de la situation pandémique, et qui sera diffusée en direct depuis le monde entier.


Adolescente pleure

Lire aussi :
En France, la traite humaine n’est pas un concept, c’est une réalité

La prière sera lancée par l’équipe d’organisation à 10h et se terminera à 17h par la prière d’habitants des États-Unis et du Canada. Des créneaux sont prévus pour que, outre le moment central pendant lequel s’exprimera le Pape, des personnes d’Asie, du Moyen-Orient, d’Europe et d’Amérique latine puissent participer.

Le modèle économique, une des causes structurelles de la traite

Le pape François “a demandé à l’Église de s’arrêter et de réfléchir au modèle économique dominant et de trouver des voies alternatives”, a déclaré Gabriella Bottani, la coordinatrice de Talitha Kum. Elle a souligné combien “la traite des êtres humains fait partie intégrante d’une économie d’exclusion, où les règles du marché détruisent les valeurs fondamentales de la coexistence humaine”.

Selon elle, “le modèle économique dominant est l’une des principales causes structurelles de la traite”. Elle invite donc à tracer, lors de cette journée, un “chemin de réflexion pour une économie qui favorise la vie et un travail digne pour tous”.

Outre l’UISG, l’événement est co-organisé par la Section migrants et réfugiés du Dicastère pour le service du développement humain intégral, par la Caritas Internationalis, par l’Union mondiale des organisations de femmes catholiques et par le mouvement des Focolari. Un mot-dièse a été conçu pour l’occasion : “#PrayAgainstTrafficking”.




Lire aussi :
“Super Nuns” l’initiative qui veut venir à bout du trafic humain

Tags:
Pape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement