Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Saint Aubin d'Angers
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La future flèche de Notre-Dame réalisée avec des chênes de Normandie ?

WEB2-OAK-CHENE-WOOD-shutterstock_1893670717.jpg

Shutterstock I Laurent CHEVALLIER

Caroline Becker - publié le 04/02/21

Des experts forestiers sélectionnent actuellement les chênes qui seront utilisés pour la reconstruction de la flèche de Notre-Dame de Paris. Et ils proviennent de Normandie !

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Alors que Notre-Dame poursuit sa dernière phase de consolidation, des experts forestiers anticipent déjà la reconstruction ! Depuis le 3 février, ils se sont attelés à la sélection des chênes qui pourraient être utilisés pour la reconstruction de la flèche de Notre-Dame. Entre 15 et 20 chênes ont d’ores et déjà été sélectionnés sur des parcelles privées de la commune de La Neuve-Lyre (Eure), en Normandie. D’autres arbres vont également être identifiés dans le Perche dans quelques jours. Plusieurs parcelles, publiques et privées réparties dans toute la France pourrait participer à cette opération qui n’a néanmoins pas encore été formalisée par l’établissement public en charge de la reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Pour rappel, la filière fôret-bois avait proposé généreusement, dès le lendemain de l’incendie, de contribuer à la reconstruction de la cathédrale en mettant à disposition le bois nécessaire à la reconstruction. Depuis que la reconstruction de la flèche à l’identique a été actée, la filière s’est ainsi mise en marche rapidement pour organiser l’identification des bois.


CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS

Lire aussi :
Notre-Dame de Paris : la dernière phase de sécurisation se prépare

Ces premiers arbres sélectionnés, qui serviront à reconstruire les éléments de la flèche, font tous entre 50 et 90 cm de diamètre, précise François Hauet, expert forestier à Louviers et vice-président de l’association Normande des Experts Forestiers. Si la flèche doit être reconstruite autour de 2023, pour respecter le calendrier imposé par Emmanuel Macron, les arbres doivent être sciés et reposer à l’abris pendant 12 à 18 mois afin qu’ils sèchent. Une opération qui doit donc être effectuée rapidement, et obligatoirement avant le mois de mars pour éviter la remontée de la sève durant les grandes chaleurs.

1.000 chênes vont ainsi être sélectionnés dans les semaines à venir rien que pour la reconstruction de la flèche. Les arbres qui serviront à la reconstruction de la charpente devraient être sélectionnés à partir de novembre prochain. Quant aux quantités disponibles, les experts forestiers se veulent rassurants. La France compte un stock de chênes d’environ 600 millions de mètres cubes, soit plus d’un milliard d’arbres. Un stock largement suffisant pour Notre-Dame de Paris et qui s’accroît chaque année de 14 millions de mètres cubes.

En images : dans les entrailles de Notre-Dame de Paris

Tags:
Notre-Dame de Paris
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement