Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 09 mars |
Sainte Françoise Romaine
home iconAu quotidien
line break icon

À défaut de pouvoir se marier (tout de suite), les Français se fiancent

Africa Studio I Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 04/02/21

Si la pandémie actuelle a mis un frein aux mariages, les fiançailles, elles, semblent avoir le vent en poupe.

L’épidémie de Covid-19 permettrait-elle de redécouvrir le sens des fiançailles ? Etonnamment, alors que le nombre de mariages a nettement chuté en 2020, accusant un recul de 34% par rapport à 2019 selon l’Insee, les fiançailles ont retrouvé un certain attrait.

Bijoutiers et joailliers témoignent unanimement de cette tendance. A la sortie des deux confinements, en juin puis décembre 2020, les ventes de bagues de fiançailles ont fortement augmenté. Si traditionnellement ces deux mois de l’année correspondent aux pics de demandes en mariage, cette année a été particulièrement florissante. « Les ventes au printemps dernier, et en cette fin d’année, ont clairement démontré que la question du lien, la manifestation des sentiments sont plus importants que jamais dans les achats de bijoux », confie au Figaro le président d’une grande maison de joaillerie. Comme si les couples, en dépit du report de leur mariage, tenaient à affirmer non seulement leur amour mais aussi leur intention de se marier.

Exprimer l’intention de se marier, c’est exactement la signification des fiançailles. Une tradition observée dès l’Antiquité, (le fiancé offrait à sa promise un anneau de fer, appelé pronobum, qu’elle portait au second doigt de la main gauche), et qui se déploie au Moyen Âge. Quant à la bague de fiançailles ornée d’une pierre précieuse, elle remonterait à 1477, lorsque l’archiduc Maximilien d’Autriche offrit une bague sertie de diamants à Marie de Bourgogne. En déclarant leur intention de se marier, les fiancés sont invités à prendre le temps de discerner (en quoi est-il/est-elle la bonne personne pour moi ?), de réfléchir à l’engagement qu’ils s’apprêtent à prendre l’un envers l’autre et devant Dieu (suis-je prêt à vivre avec cette personne chaque jour de ma vie ?). Une période faite aussi pour se projeter dans la vie à deux, dialoguer, échanger, pour mieux connaître l’autre et les désirs qui l’animent, prendre conscience d’éventuelles divergences, et décider de les dépasser, ou pas.


LOVE

Lire aussi :
Comment savoir si c’est « le bon » ?




Lire aussi :
Quelle est la bonne durée des fiançailles ?

Tags:
CoronavirusCouplefiancaillesMariage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Arthur Herlin
En Irak, le pape François bouscule les lignes
2
Bérengère Dommaigné
Tibo InShape récidive avec une vidéo chez les sœurs de Boulaur
3
La rédaction d'Aleteia
EN DIRECT – Le pape François de retour à Rome
4
La rédaction d'Aleteia
Rencontre d’Ur : la belle prière des enfants d’Abraha...
5
NEWBORN
Mathilde de Robien
Dix prénoms féminins dérivés de Joseph
6
Arthur Herlin
Dans la plaine de Ninive, le pape François offre au monde une ima...
7
Ziggurat of Ur
Caroline Becker
Irak : la visite du Pape, véritable pèlerinage en Terre sainte
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement