Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Saint Fidèle de Sigmaringen
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

“Un oiseau en cage peut chanter” témoigne le père Swamy, emprisonné en Inde

Le prêtre jésuite Stan Swamy

NOAH SEELAM / AFP

Une pancarte avec l'image du prêtre jésuite Stan Swamy lors d'une manifestation contre son arrestation dans l'État indien du Jharkhand, le 21 octobre 2020.

Agnès Pinard Legry - publié le 26/01/21

Arrêté et emprisonné depuis octobre 2020 en Inde, le père Stan Swamy, octogénaire, continue à assurer sa mission de prêtre auprès des autres prisonniers.

Après plus de 100 jours passés derrière les barreaux à Bombay (Inde), le rayonnement du père Stan Swamy est loin de s’affaiblir. Alors que la mobilisation pour demander sa libération ne faiblit pas, le jésuite octogénaire, emprisonné pour ses liens présumés avec des “terroristes maoïstes”, a confié dans une lettre parvenue à l’agence Fides que “tant de solidarité” lui a donné “une force et un courage immenses, surtout lorsque la seule chose certaine en prison est l’incertitude”.

La prison, lieu de fraternité

Il y décrit également la situation dans laquelle se trouve les autres détenus, issus de communautés économiquement pauvres et socialement isolées, en attente de procès. “Nombre d’entre eux ne savent pas quelles accusations pèsent sur eux. Ils n’ont pas vu leur chef d’accusation et demeurent en prison pendant des années sans aucune assistance légale ou d’autre type”, explique-t-il. Mais aussi difficile que cela puisse paraître, “cette condition crée un lien de fraternité et de solidarité”, explique le prêtre. “Nous sentons qu’il est possible d’être proches et de se soutenir l’un l’autre dans cette adversité”. Évoquant tour à tour la force de la prière, la solidarité et le lien de fraternité entre les prisonniers, il assure : “Un oiseau en cage ne peut que chanter”.

Tandis que les tentatives visant à signaler au gouvernement indien sa situation et les appels en faveur de sa libération sont pour le moment restés lettre morte, le père Arturo Sosa, père général de la Compagnie de Jésus, a diffusé un message audio dans lequel il rappelle avec ferveur l’engagement sans faille du père Stan Swamy. “Il a dédié toute son existence aux plus pauvres des plus pauvres : les indigènes adivasis et les dalits. Il est la voix des sans voix. Il a affronté les puissants et leur a dit la vérité. Il est engagé dans la défense des droits fondamentaux des minorités”.

Affirmant sa pleine innocence et rappelant son état de santé précaire – octogénaire, le père Swamy a également la maladie de Parkinson – la Compagnie de Jésus a lancé un appel international demandant sa libération immédiate.




Lire aussi :
Les dix pays où il est le plus difficile d’être chrétien

Tags:
Chrétiens en Indeprison
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement