Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 05 décembre |
Saint Gérald
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Philippines : le père René Regalado abattu de plusieurs balles dans la tête

WEB2-Rene-Regalado-diocese-of-malaybalay.jpg

Diocèse de Malaybalay.

Père René Regalado.

Agnès Pinard Legry - publié le 25/01/21 - mis à jour le 25/01/21

Le corps du père René Bayang Regalado a été retrouvé près du monastère de Patpat, dans le sud des Philippines, dimanche 24 janvier.

L’Église des Philippines en deuil. Des hommes armés ont ouvert le feu et tué ce dimanche 24 janvier le père René Bayang Regalado, alors qu’il s’apprêtait à retourner au séminaire de Patpat sur l’île de Mindanao, dans le sud des Philippines. Ce sont les prêtres du séminaire qui ont appelé la police après avoir entendu des coups de feu. Sur place, ils ont découvert, à quelques mètres du portail, le corps du prêtre tué « de plusieurs balles dans la tête », rapporte l’agence Fides.

D’après les premiers éléments, son véhicule aurait été bloqué sur une route isolée. La police a trouvé le bras gauche du prêtre « lié avec un lacet de couleur blanche » ainsi qu’un pistolet Colt 45 avec dix balles dans le chargeur ainsi qu’une douille à côté de la tête du prêtre.




Lire aussi :
Enlevés, portés disparus… on est sans nouvelle de ces missionnaires

Ordonné en 2007, le père Regalado était également connu sous le nom de Paring Bukidnon (littéralement prêtre de montagne), en raison de son dévouement aux communautés les plus isolées à qui il rendait régulièrement visite « soutenant les questions liées à la vie et aux urgences des agriculteurs et promouvant l’agriculture biologique et durable », détaille Fides.

D’après la police, il avait déjà reçu des menaces de mort en lien avec ces activités. Après l’autopsie, qui devrait avoir lieu dans les prochaines heures, le corps du prêtre sera exposé à la cathédrale Saint Isidore le Laboureur pour une veillée de prière avant d’être enterré dans le cimetière de la ville.

Tags:
assassinatPhilippines
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement