Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 26 septembre |
Saints Côme et Damien
home iconArt & Voyages
line break icon

Une pierre portant l’inscription « Christ, né de de Marie » retrouvée en Israël

Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority

Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority

John Burger - Caroline Becker - Publié le 24/01/21

L'Autorité des antiquités d'Israël a annoncé, le 20 janvier dernier, avoir retrouvé une pierre à l'entrée d'un bâtiment dans la ville de Taiba, au nord d'Israël. Dessus est gravé en grec : "Christ, né de Marie".

C’est une découverte qui vient confirmer les hypothèses des archéologues. Dans la ville de Taiba, au nord d’Israel, les équipes ont retrouvé une pierre gravée à l’entrée d’un bâtiment richement décoré, construit très certainement à la période byzantine ou du début de l’islam. Cette pierre, d’usage secondaire, provient certainement d’une ancienne église chrétienne comme en témoigne l’inscription : « Christ, né de Marie ».

« La découverte de cette inscription est majeure car, jusqu’à présent, nous ne savions pas avec certitude qu’il y avait des églises de cette période dans la région », a déclaré l’archéologue de l’Autorité des antiquités israéliennes, Walid Atrash. « Il y a de nombreux signes d’une vie chrétienne ancienne dans la région mais c’est la première preuve de l’existence de l’Église byzantine dans le village de Taiba », ajoute l’archéologue.

Une inscription pour se protéger du mal

Sur la pierre, on peut lire en grec : « Le Christ, né de Marie. Cette œuvre de l’évêque le plus pieux et le plus pieux [Theodo]sius et le misérable Th[omas] a été construit à partir de la fondation – Quiconque entre devrait prier pour eux. »

Cette pierre, qui devait très certainement être placée à l’entrée de l’église, au niveau du linteau, était destinée à protéger le fidèle des forces du mal. Une expression courante utilisée dans les inscriptions et les documents de cette époque a indiqué Leah Di-Segni, chercheuse à l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque de Jérusalem. « L’inscription salue ceux qui entrent et les bénit », ajoute-t-elle. « Il est clair que le bâtiment est une église et non un monastère. Les églises accueillaient les croyants à leur entrée, alors que les monastères avaient tendance à ne pas le faire. »


MACHAERUS

Lire aussi :
Les archéologues pensent avoir retrouvé le lieu de l’exécution de saint Jean Baptiste

Tags:
archeologie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
Pour François, Traditionis custodes rétablit les « véritables int...
2
Cecilia Pigg
Les astuces des grands saints pour bien dormir
3
Dressing Club
Marzena Devoud
Le Dressing Club, la meilleure adresse pour dénicher sa robe de m...
4
HOUELLEBECQ
Henri Quantin
La pilule de Benoît XVI et la pilule de Houellebecq
5
Mathilde de Robien
Médecins et intellectuels dénoncent l’idéologie de l’autodétermin...
6
WEB2-COUVENT-MARCASSU-CORSE-Stephanie-Eveilleau.jpg
Raphaëlle Coquebert
Mission Patrimoine : derrière les murs de Marcassu, une communaut...
7
184833616
Marzena Devoud
Que dire à un proche en fin de vie ? Sept pistes pour vivre ce te...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement