Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Saint Constantin Ier le Grand
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Sans-abri, “Neneuil” a eu une fin de vie royale

NENEUIL.jpg

PAM

Dominique Duhoux, dit "Neneuil", animé d'une foi profonde, avait passé une vingtaine d'années dans la rue.

Domitille Farret d'Astiès - publié le 20/01/21

Décédé à Bordeaux le 16 janvier 2021, "Neneui", sans-abri, a marqué ceux qui l'ont rencontré par sa personnalité qui ne laissait pas indifférent.

Dit “Neneuil”, il est mort à Bordeaux le 16 janvier 2021. Dominique Dehoux, sans-abri, a une vie à la fois belle et éprouvante. Cet homme sans domicile vivait depuis une vingtaine d’années sous les rebords du Palais des sports de “la belle endormie”. Frère Pierre-Alain Malphettes, du couvent des dominicains de Bordeaux, qui le jouxte, l’a connu pendant les tournées au cours desquelles il apportait du café aux personnes de la rue. C’est lui qui lui a administré les derniers sacrements alors que, malade – il était atteint d’un cancer maxillo-facial –, “Neneuil” était hospitalisé en soins palliatifs.

Une “noblesse d’âme”

Il décrit une personnalité attachante : “Il était très aimé dans le quartier, il rendait service et on le lui rendait bien”. Ainsi, “Neneuil” avait monté un salon de lecture sur le parking où il vivait. Et les nombreux témoignages sur les réseaux sociaux témoignent de son rayonnement. “C’était un homme très droit. Il avait une noblesse d’âme, presque une noblesse de manières, et une foi profonde. À chaque fois que je le voyais, il demandait qu’on prie pour lui”, poursuit le dominicain.

“Neneuil” lui avait raconté qu’il avait brutalement perdu sa femme et ses deux enfants dans un accident de voiture. À partir de là, sa vie a chaviré, mais elle n’en est pas moins restée belle, selon le prêcheur, y compris quand il était malade. “Il a eu une sorte de douceur de vie à travers les soins médicaux qu’il a reçus, une personne qu’il a rencontrée, le secours de l’Église. On s’est occupé de son corps, sa solitude a été comblée. Il a eu une fin de vie royale”. Le frère, qui allait le voir tous les jours lors de son hospitalisation en soins palliatifs, se souvient du moment où il lui a donné la communion pour la dernière fois : “Il a eu un geste absolument magnifique. Il a voulu faire un bain de bouche. Cela m’a bouleversé”. C’est d’ailleurs lui qui prononcera l’homélie lors de sa messe d’enterrement, le 26 janvier prochain.




Lire aussi :
L’histoire de Gabi, SDF, converti, baptisé

Tags:
Pauvretévie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement