Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 17 mai |
Saint Pascal Baylon
home iconPerles du Web
line break icon

San Lorenzo, Boca Juniors… les clubs de foot préférés du pape François

PAPIEŻ FRANCISZEK Z PIŁKĄ

Hassenstein/M.i.S./Pixath/SIPA/EAST NEWS

Camille Dalmas - Publié le 10/01/21

Pape argentin d’origine italienne, François pouvait difficilement ne pas s’intéresser à la seule institution qui fasse de l’ombre à l’Église catholique dans ces deux pays : le football. Une véritable passion pour le ballon rond, assez inédite pour un souverain pontife… que les joueurs et clubs de football du monde entier lui rendent bien. Petit tour du globe de ces équipes qui font de l’évêque de Rome leur supporter numéro 1.

San Lorenzo : le club de coeur

Le pape François est dévoué à tous les saints, mais est le tifoso d’un seul et unique club : San Lorenzo. De cette équipe fondée avec la bénédiction d’un prêtre, le pontife possède même la carte de membre, numéro 88235N-0. Depuis sa plus tendre enfance, il se passionne pour l’équipe, va assister aux matchs… À une époque, il écoutait même les matchs à la radio. Mais c’était avant de devenir pape. Au Vatican, il aurait confié à certains gardes suisses la tâche de le tenir au courant des résultats de son équipe préférée. Et il tiendrait même, selon certaines confidences recueillies par la presse argentine, un carnet dans lequel il marquerait les scores, buteurs et classements du « Ciclón », comme on appelle San Lorenzo.

SAN LOORENZO
YASUYOSHI CHIBA | AFP

Le Barça de Messi

En juillet 1990, le pape a décidé d’éteindre son petit poste de télévision pour honorer une promesse faite à Notre-Dame du Mont-Carmel. Un sacrifice important pour ce passionné, qui ne l’a pas empêché de continuer à suivre l’actualité du ballon rond par la radio ou la presse, mais empêché d’admirer les footballeurs qu’il admire tant, notamment ceux de sa sélection nationale. Ainsi, il n’a jamais pu regarder l’idole au nom si évangélique de son pays, le célèbre Lionel Messi. Pour le pape cependant, il est le meilleur joueur de l’histoire du football, devant Pelé et Maradona. Le club de « la Pulga », l’armada catalane du FC Barcelone, a apprécié cette déclaration pontificale, et a gratifié en 2017 le chef de l’Église d’un numéro 10, le même qu’elle fait porter à son joueur phare. La fondation du FC Barcelone finance aussi Scholas Occurentes, le programme éducatif engagé du pape François, un geste qui doit lui faire plaisir, lui qui encourage les stars du ballon rond à la solidarité. 

MESSI
HO | AFP

Lazio et Roma : la pax footballistica du pontife

En tant qu’évêque de Rome, le pape François s’est vu confronté depuis son accession au trône de Pierre au grand dilemme qui divise la capitale italienne : soutenir la Louve ou l’Aigle, c’est-à-dire l’AS Roma et la SS Lazio, les deux clubs qui se partagent le Stadio Olimpico, à quelques kilomètres à peine au nord du Vatican. Les délégations des deux clubs, qui devaient s’affronter lors d’un derby important en mai 2013 pour une place européenne, se sont rapidement rendus au Palais apostolique pour tenter de gagner les faveurs du chef de l’Église, sans succès. Le pape François a eu une réponse toute œcuménique, avait à l’époque rapporté le père Lombardi, ne donnant pas le moindre signe de préférence aux représentants des clubs. Si on raconte que certains membres de la Curie oublient parfois la fraternité qui unit l’administration du pontife  quand une rencontre entre la squadra jaune et rouge et le club blanc et bleu approche, le chef de l’Église est parvenu à garder les faveurs des deux équipes sans diviser son diocèse.

POPE FOOTBALL
©STRINGER / OSSERVATORE ROMANO / AFP
Le pape François pose avec les joueurs de la Juventus et de la Lazio le 16 mai 2017, la veille de la finale de la Coupe d'Italie.

Bayern Munich : l’équipe émérite ?

En 2014, après une rencontre l’opposant à la Roma, le club bavarois du Bayern Munich a choisi de rendre visite au pape François. Le club venait de corriger le club romain 7 à 1, et le pontife les a félicité : « vous avez joué un match magnifique ! » Le club de football de l’ancien archidiocèse du pape émérite Benoît XVI peut-il prétendre à une place de choix dans le cœur du chef actuel de l’Église catholique ? Probablement, le pape François ayant étudié un temps en Allemagne (mais à Francfort), et connaissant donc la langue de Goethe.

AFP PHOTO / OSSERVATORE ROMANO
Le pape François rencontre les joueurs du Bayern de Munich le 22 octobre 2014 au Vatican.

Boca Juniors : l’âme des pauvres

Le pape pactiserait avec le club rival Boca Juniors ? La nouvelle a presque fait la une des journaux de Buenos Aires. Le 17 décembre 2020, le président du club argentin a remis au pape François la carte numéro de supporter du club de la capitale argentine. Une alliance qui n’est pas une trahison, mais une reconnaissance de la part du souverain pontife. En effet, Boca Juniors, club populaire par excellence en Argentine, soutient le développement d’école dans le cadre du projet Scholas Occurentes, une organisation internationale de droit pontifical initiée par le Pape quand il était archevêque de Buenos Aires. Et en plus Messi participe au projet !




Lire aussi :
Le Pape aux footballeurs : « Restez des amateurs, des hommes porteurs d’humanité »

Pêle-mêle, d’autres clubs ont montré toute leur affection au chef de l’Église : le Milan AC, qui soutient aussi Scholas Occurentes, mais aussi son rival, l’Inter, avec son ancien capitaine argentin Javier Zanetti, catholique et très engagé dans les bonnes œuvres du pontife. Plus anecdotique, le club belge de la Gantoise, qui apprécie beaucoup le pape depuis qu’il a béni la mascotte de leur équipe lors d’une audience générale !

Découvrez ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :




Lire aussi :
L’incroyable collection de maillots de football du pape François

Tags:
FootballPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
3
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
4
The Agonie of the garden
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
La dernière prière de Jésus
5
PRAY
Mathilde de Robien
Les cinq étapes indispensables d’une prière réussie
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement