Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Joseph, le nouvel Adam (7/9)

Mariage de Joseph et Marie

© Nancy Bauer - shutterstock

Vitrail représentant le mariage de la Vierge et de Joseph.

Père Joseph-Marie Verlinde - publié le 02/01/21

Selon la Tradition, Jésus est le « Nouvel Adam », et Marie « la Nouvelle Ève », mais la sainteté du couple formé par Joseph et Marie répare aussi d’une certaine manière le mal qui est né du couple d’Adam et Ève.

La sainteté du couple formé par Joseph et Marie répare aussi le mal né du couple d’Adam et Ève. C’est ensemble, dans leur communion d’amour, que Marie et Joseph reflètent cette parfaite image de Dieu qui attire le Verbe éternel et le conduit à « se faire chair et à planter sa tente parmi nous » (Jn 1, 14). Le pape Paul VI se plaisait à associer étroitement Marie et Joseph dans leur ministère respectif au service du Mystère de l’Incarnation : « Voici qu’au seuil du Nouveau Testament comme à l’entrée de l’Ancien se dresse un couple. Mais, tandis que celui d’Adam et Ève fut la source du mal qui a déferlé sur le monde, celui de Joseph et de Marie est le sommet d’où la sainteté se répand sur toute la terre. Le Sauveur a commencé l’œuvre du Salut par cette union virginale et sainte où se manifeste sa toute-puissante volonté de purifier et sanctifier la famille, ce sanctuaire de l’amour et ce berceau de vie. »

Le prototype de la famille chrétienne

Le pape Jean Paul II prolonge cette doctrine lorsqu’il donne la Sainte Famille en modèle à toutes les familles chrétiennes : « Puisque, en définitive, l’essence de la famille et ses devoirs sont définis par l’amour, c’est dans la Sainte Famille, cette « Église domestique” (cf. Lumen Gentium, 11), que toutes les familles chrétiennes doivent trouver leur reflet. En elle, en effet, “par un mystérieux dessein de Dieu, le Fils de Dieu a vécu caché durant de longues années. Elle est donc le prototype et l’exemple de toutes les familles chrétiennes” » (cf. Familiaris consortio, 8 et Redemptoris Custos, 7). C’est au sein d’une famille que le Fils de Dieu a voulu s’incarner, pour jouir de la tendresse et de l’assistance d’une vraie mère et d’un vrai père, tous deux indispensables pour que l’Enfant puisse « grandir en sagesse, en taille et en grâce sous le regard de Dieu et des hommes » (Lc 2, 52).

Le pouvoir de nommer Jésus

Restant plus proche du récit évangélique, saint Jean Chrysostome (344-398) paraphrase le dialogue du Messager divin et de Joseph : » Retiens, lui dit l’Ange, cette épouse que tu voulais renvoyer, car Dieu même te la donne, et non ses parents. Il te la donne non pour l’union charnelle, mais seulement pour demeurer avec toi ; il l’unit avec toi par moi qui te parle. Non seulement elle est pure de tout commerce illicite, mais sa fécondité est au-dessus des lois de la nature. N’éprouve donc aucune tristesse de la conception si heureuse de ton épouse, mais livre-toi à une grande allégresse, car “ce qui a été engendré en elle est de l’Esprit saint. Elle enfantera un fils à qui tu donneras le nom de Jésus”. Car bien que cet enfant soit conçu du Saint Esprit, ne crois pas néanmoins que tu sois dispensé d’en prendre soin, et de le servir en toutes choses. Bien que tu sois étranger à sa naissance, et que Marie soit toujours demeurée parfaitement vierge, je te donne néanmoins à l’égard de cet enfant la qualité de père en tout ce qui ne blessera point celle de la Vierge, et je te laisse le pouvoir de le nommer. C’est toi qui lui donneras son nom ; bien qu’il ne soit pas ton fils, tu ne laisseras pas d’avoir pour lui l’affection et le soin d’un père. C’est pour cette raison que je te permets de le nommer toi-même, afin de t’unir très étroitement avec cet enfant. »


2 PG LVII, Hom. IV, 41 sq, cité par Mgr Villepelet, Les plus beaux textes sur Saint Joseph, éd. du Vieux Colombier, Paris, 1959, p. 27.


mort de saint joseph

Lire aussi :
Saint Joseph aussi a connu des épreuves (6/9)




Lire aussi :
Saint Joseph, un vrai père de famille (5/9)

Tags:
Saint Joseph
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement