Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 20 janvier |
Saint Fabien
home iconAu quotidien
line break icon

Les traditions de la nuit de Noël, quand la création participe au Saint Mystère

La rose de Jéricho dans un plat contenant un peu d'eau.

Thérèse Puppinck - Publié le 23/12/20

Depuis plus de 2.000 ans que Noël est célébré, chaque région, chaque pays, a instauré des coutumes qui illustrent la ferveur des chrétiens et leur conscience de l’immense miracle qui s’est produit, un soir d’hiver, à Bethléem. Loin d’être insignifiantes, ces traditions populaires peuvent, au contraire, aider à vivre Noël de manière plus incarnée et fervente.

La nuit de Noël est la nuit sainte entre toutes. Nuit merveilleuse où véritablement le Ciel et la Terre se rencontrent. Les hommes ont compris le sacré et le mystère qui vibrent, presque palpables, tous les ans pendant cette nuit bénie. La sainteté de cette nuit et l’évocation du divin mystère de l’Incarnation ont permis la formation d’heureuses coutumes et de belles croyances depuis des temps immémoriaux. Ces traditions rappellent l’époque, pas si lointaine, où l’homme ne vivaient pas déconnecté de la nature mais avait, au contraire, pleinement conscience de faire partie d’un tout harmonieux : la création.

La poignée de Noël

Autrefois, quelques instants avant minuit, les paysans se rendaient dans l’étable pour donner au bétail une ration de fourrage supplémentaire, c’était la poignée de Noël. La basse-cour n’était pas en reste et bénéficiait aussi de cette largesse, tout comme les animaux domestiques, chiens et chats. Par cette prodigalité on faisait participer les animaux à la joie de la nuit de Noël ; on unissait toute la création à la promesse de Salut annoncée par la naissance du Fils de Dieu. Il se disait même que, lorsque minuit sonnait, les bêtes devenaient douées de parole, recouvrant pour quelques instants un attribut qui, pensait-on, suggérait leur état de vie au paradis terrestre.


FAMILY,CHRISTMAS

Lire aussi :
Crèche, sapin, bûche… les origines des belles traditions de Noël

L'eau sacrée

Une autre coutume portait sur ce qu’on appelait l’eau sacrée : on pensait qu’à minuit, l’eau qui coulait des sources et des fontaines devenait bénie. Elle était vivifiante et apportait protection ainsi que prospérité dans les foyers. C’est pourquoi les paysans avaient à cœur d’en donner à boire à toute la maisonnée, aux hommes comme aux bêtes.

fontaine dans un village
© ESTELLE R - shutterstock

La rose de Jéricho

La tradition de la rose de Jéricho est encore bien vivace aujourd’hui, notamment dans de nombreuses familles alsaciennes. Cette plante, qui n’a rien à voir avec les roses d’Europe occidentale, pousse dans le désert et peut vivre des mois sans eau, presque complètement desséchée, en état de latence. Il suffit de l’hydrater pour qu’elle se réveille et s’ouvre quelques heures plus tard. En Alsace, on la conserve dans une boîte pendant l’année ; avant de partir à la messe de minuit, on la sort, et on la dépose dans un plat rempli d’eau. Au retour, la plante s’est ouverte. Cette apparente renaissance annuelle de la rose de Jéricho symbolise la rédemption offerte à l’humanité par l’Enfant-Jésus, la naissance de la nouvelle alliance entre Dieu et les hommes.

Ces croyances et ces traditions illustrent la piété si fervente de nos aïeux, qui percevaient finement que, toujours, la vie spirituelle s’entremêle intimement à la vie quotidienne. Parfois considérées comme trop prosaïques et charnelles, ces coutumes ont pourtant toute leur place pendant la nuit de Noël, nuit de la naissance du Verbe Incarné. Elles rappellent à tous que la vie spirituelle ne doit pas être désincarnée, sous peine d’asphyxie de la foi. Ces charmantes traditions sont à faire revivre, pour retrouver simplicité et ferveur au pied de la crèche.


ST NICHOLAS

Lire aussi :
Traditions de Noël : pourquoi accroche-t-on des chaussettes à la cheminée ?

Tags:
Noëltraditions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
young woman park
Edifa
La méthode de saint Ignace pour discerner les signes de Dieu
2
PAPIEŻ FRANCISZEK
Gelsomino Del Guercio
Le jour où le pape François a surpris tout le monde en demandant ...
3
ROSES
Marzena Devoud
Oubliez les nains, mettez des saints dans votre jardin avec ces v...
4
WEB2-STATUE-VIERGE-ISERE-GOOGLE-STREET-VIEW.jpg
Agnès Pinard Legry
Isère : une statue de la Vierge n’a plus droit de séjour dans l’é...
5
Agnès Pinard Legry
Marlène Schiappa : des propos qui font bondir
6
SAMUEL ELI
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Allô, Samuel ? Comment Dieu nous appelle enco...
7
Cerith Gardiner
Écoutez cette famille irlandaise et vous aurez forcément envie de...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement