Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Sainte Bibiane
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Suspension des messes en Belgique : le conseil d’État dénonce une mesure « disproportionnée »

WEB2-MASS-BELGIUM-AFP-043_2507413.jpg

THIERRY ROGE / BELGA MAG / Belga via AFP

Agnès Pinard Legry - publié le 10/12/20

Le conseil d’Etat belge estime dans un arrêt pris ce mardi 8 décembre que la suspension des messes publiques dans le pays imposé par le gouvernement pour faire face à la pandémie de Covid-19 est disproportionnée.

En Belgique aussi, le conseil d’État a tranché. Il a ordonné ce mardi 8 décembre au gouvernement d’assouplir les restrictions qui s’appliquaient aux lieux de culte fermés aux offices publics depuis le reconfinement du pays, le 2 novembre. Est ainsi demandé l’État belge de modifier « ce régime, à tout le moins provisoirement, de sorte qu’une restriction éventuelle de l’exercice collectif du culte ne soit plus disproportionnée ».

Le gouvernement belge a jusqu’au 13 décembre pour modifier cette mesure. Ceci étant dit, aucune jauge n’a été fixée pour la reprise des messes publiques comme ça a été le cas en France. différents représentant religieux se sont réunis mercredi 9 décembre avec le ministère de la Justice pour évoquer la reprise des offices.




Lire aussi :
Reprise des messes : César n’est pas Dieu

La justice avait été saisie par des membres de la communauté juive d’Anvers qui se retrouvaient dans l’impossibilité de célébrer un mariage religieux à la synagogue. En effet, si les funérailles et les mariages étaient restés autorisés avec un nombre limité de participants (15 personnes pour les enterrements et uniquement en présence des conjoints, de leurs éventuels enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, de leurs témoins et du ministre du culte pour les mariages), les mariages juifs requièrent la présence d’au moins dix personnes pour être valides.

Tags:
Belgiqueconseil d'étatCovidMesse
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement