Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 16 octobre |
Sainte Hedwige
Aleteia logo
home iconActualités
line break icon

Trois associations saisissent le CSA afin de fermer des sites pornographiques

SAD,TEEN,BOY,PHONE

Shutterstock

Mathilde de Robien - Publié le 27/11/20 - Mis à jour le 27/11/20

L'OPEN, l'Unaf et la Cofrade ont saisi ce vendredi 27 novembre le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) pour couper l’accès à huit sites pornographiques ne respectant pas l’obligation de vérifier l’âge de leurs utilisateurs.

Une avancée de taille dans la lutte contre l’exposition précoce à la pornographie. Pour la première fois, en application de la loi votée en juillet dernier, le CSA est saisi par trois associations – l’Observatoire de la Parentalité et de l’Éducation Numérique (OPEN), associé à l’UNAF (Union nationale des associations familiales) et la Cofrade (Conseil Français des Associations pour les Droits de l’Enfant) – réclamant la fermeture de huit sites pornographiques. En effet, ces derniers n’ont pris aucune mesure, ou si peu, pour connaître l’âge de leurs utilisateurs, ce qu’exige pourtant l’article 23 de la loi du 30 juillet 2020.

Depuis cet été, il n’est plus question d’une simple déclaration sur l’honneur invitant à cocher « Oui, je suis majeur », mais plutôt de mettre en place un système de formulaire, dans lequel les internautes doivent renseigner leurs coordonnées bancaires afin de vérifier leur âge. Or les huit sites en question se contentent d’un simple message d’avertissement, permettant à l’internaute de déclarer être majeur. Un moyen trop facilement contournable, favorisant une exposition à la pornographie de plus en plus précoce. Pour rappel, un enfant sur sept a vu son premier film X à 11-12 ans, voire avant, selon un sondage réalisé pour l’Open par l’Ifop. Et un mineur sur trois a fait cette expérience à l’âge de 13 ou 14 ans.

Faisant référence à cette loi de juillet, les associations se sont tournées vers le CSA : « Ce texte vous donne ainsi autorité afin de mettre en demeure les portails pornographiques concernés, de se mettre en conformité avec le droit français et à défaut, de saisir le président du Tribunal judiciaire de Paris d’une procédure accélérée au fond ».

« Cette saisie est l’aboutissement de cinq ans de combat », explique à nos confrères du Figaro Thomas Rohmer, président de l’OPEN. « Il ne s’agit pas d’une censure du porno mais seulement de faire respecter son interdiction aux enfants. C’est déjà prévu par la loi française mais très très difficile à faire appliquer ». La loi du 30 juillet autorise désormais le CSA à mettre en demeure les sites pornographiques autorisant leur accès aux mineurs, en violation de l’article 227-24 du code pénal. Les sites disposent alors de quinze jours pour prendre des mesures. Si rien n’est entrepris, le CSA peut alors initier une procédure de blocage judiciaire.


Tablet teenager

Lire aussi :
Les dégâts de la pornographie sur les enfants

Tags:
pornographie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Wedding dresses collection Laure de Sagazan 2022
Marzena Devoud
Robes de mariée : les tendances de l’année 2022
2
Mathilde de Robien
La pyramide de la patience ou les étapes de la relation amoureuse
3
Agnès Pinard Legry
Mgr de Moulins-Beaufort et Gérald Darmanin, deux lectures du secr...
4
Agnès Pinard Legry
La « démission collective des évêques » est-elle envisageable ?
5
WEB2-SKY-shutterstock_719708074.jpg
Agnès Pinard Legry
De nouvelles preuves de l’existence de Dieu, un livre événement
6
Pope-Francis-Mgr-Giovanni-Ravelli-Antoine-Mekary-Aleteia
Agnès Pinard Legry
La silhouette qui va maintenant accompagner le Pape tous les jour...
7
Mathilde de Robien
Sept idées reçues sur la chasteté
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement