Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 13 avril |
Sainte Ida de Louvain
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Les évêques dénoncent “une grave erreur pour notre société tout entière”

abc_6128_01.jpg

Jean-Claude Allin / Diocèse de Rouen

Messe publique à la basilique Notre-Dame de Bonsecours, à Rouen, le 24 mai 2020.

Timothée Dhellemmes - publié le 26/11/20

Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé ce jeudi 26 novembre que la jauge de 30 personnes était maintenue dans les églises pour la reprise des messes. "C’est une grave erreur pour notre société tout entière", fustige la Conférence des évêques de France (CEF).

“Les lieux de culte ont été des lieux de contamination et la circulation virale demeure encore forte dans notre pays. Ces lieux accueilleront d’abord 30 personnes dans le respect des règles sanitaires, puis cette jauge évoluera progressivement en fonction de la situation sanitaire et de l’échéance du 15 décembre”, a déclaré le Premier ministre, Jean Castex, ce jeudi 26 novembre.

Dans la foulée de ces déclarations, la Conférence des évêques de France (CEF) a immédiatement regretté dans un communiqué “une mesure qui demeure irréaliste et inapplicable” et s’interroge “sur les véritables critères utilisés par le gouvernement pour fixer les conditions de ce confinement”. “Après l’appel du Président de la République à l’issue de son discours du mardi 24 novembre, elle attendait une rectification de cette mesure et la mise en place d’une “jauge réaliste” dès ce 28 novembre. Il n’en est rien !”

Les cultes ne sont pas des commerces mais traiter ainsi les religions, c’est considérer comme accessoire la foi de millions de croyants.

Selon les évêques, “les protocoles présentés par les différentes religions auraient pu permettre des décisions plus facilement applicables et équitables”. “Certes, les cultes ne sont pas des commerces mais traiter ainsi les religions, c’est considérer comme accessoire la foi de millions de croyants. C’est une grave erreur pour notre société tout entière”, ajoutent-ils.




Lire aussi :
Vent debout contre la jauge de 30 personnes, les catholiques mettent la pression

Enfin, les évêques réaffirment leur volonté d’ “une véritable concertation plus efficace pour aboutir à un accord”. La CEF “se réserve toujours la possibilité d’utiliser les moyens de droit appropriés”, conclue le communiqué.

Tags:
Conférence des évêques de FranceMesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement