Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 15 mai |
Saint Isidore le Laboureur
home iconSpiritualité
line break icon

Vous êtes plutôt oraison ou adoration ? 

Prire

P Deliss / GODONG Ref:347

Marzena Devoud - Publié le 25/11/20

En ce temps où la prière revêt un caractère "essentiel" pour les catholiques, beaucoup s'interrogent sur la vraie différence entre l’oraison et l’adoration, ces deux prières « de silence ». Explications.

Plutôt oraison ou adoration ? Mais au fond, quelle est la différence puisque les deux prières participent au même mouvement silencieux d’union avec Jésus ? S’il n’y pas d’opposition entre elles et que l’une n’est pas mieux que l’autre, il arrive parfois de les confondre. La différence entre ces deux prières silencieuses se trouve dans la présence même de Dieu : dans l’oraison, on recherche la présence intérieure de Dieu, au cœur de notre être. L’adoration se passe devant Dieu, en sa présence réelle et objective.

L’oraison, le cœur-à-Cœur avec Dieu invisible

Faire oraison, c’est s’ouvrir humblement à l’action mystérieuse de l’Esprit de Dieu qui agit dans le cœur de l’homme. L’oraison peut s’accompagner de paix et de joie, mais elle est souvent ressentie comme une expérience spirituelle un peu austère. Prier une heure chez soi sans rien faire d’autre que contempler le Dieu invisible qui demeure au fond de son âme, n’est pas toujours évident. Il est important de se décentrer de soi-même pour se centrer sur la présence du Christ en soi.


PRAY

Lire aussi :
Quel est le moment idéal pour faire oraison ?

Car en pratiquant l’oraison, on se tourne vers Dieu au cœur de notre être. Sainte Thérèse d’Avila disait que dans l’oraison « il ne s’agit pas de beaucoup penser, mais de beaucoup aimer ». Il s’agit d’une prière silencieuse et prolongée où l’on se laisse aimer. Elle n’est ni une réflexion, ni une lecture, ni une récitation. C’est le cœur-à-Cœur avec Dieu invisible. Une rencontre personnelle avec Lui.

L’adoration, le corps-à-Corps avec Dieu visible

Pour rejoindre l’homme dans son corps et son âme, Dieu s’est incarné. L’Eucharistie est le prolongement de son incarnation, un moyen que Dieu donne à l’homme pour qu’il s’unisse à Lui. La prière d’adoration est dans cette continuité de la communion eucharistique. Être face à la Présence corporelle du Christ, le regarder, lui parler, l’adorer, c’est entrer en relation avec Jésus dans un véritable corps-à-Corps.

C’est aussi prendre conscience que Jésus n’est pas complètement en notre être. On adorant Jésus-Hostie, on prend acte de cette extériorité. D’où cette attitude de respect et d’amour du chrétien priant Dieu comme Père très aimant. L’adoration s’adresse exclusivement à Dieu : « Tu adoreras le Seigneur ton Dieu et à lui seul tu rendras un culte » (Lc 4, 8). C’est un corps-à-Corps, ou un face-à-Face avec Dieu bien visible. Pour Benoît XVI, l’adoration eucharistique permet de faire silence « non seulement autour du moi, mais en compagnie de ce Toi plein d’amour qui est Jésus Christ, le Dieu qui nous est proche ». (Benoît XVI, Angélus, Fête-Dieu, 10 juin 2007)


Adoration eucharistique Paray le Monial

Lire aussi :
Adorer Jésus… même quand les pensées envahissent l’esprit (1/5)

L’adoration, un chemin vers l’oraison

L’oraison peut être difficile sans l’adoration car en soi-même, on y trouve la plupart du temps soi-même. Pour le père Nicolas Buttet, fondateur de la Fraternité Eucharistein et auteur de L’Eucharistie à l’école des saints, l’adoration est un « vis-à-vis qui conduit à un cœur-à-Cœur. Elle permet de sortir de soi-même. Elle objective la relation à Dieu. C’est du réalisme : l’acte de foi a un support réel, l’hostie. Sainte Thérèse d’Avila dit que l’oraison est ‘un commerce d’amitié avec un Dieu dont on se sait aimé et que l’on veut aimer en retour’. L’adoration, c’est exactement cela : un dialogue d’amour. Mais comme l’homme est tellement pauvre et nul, Dieu se met en face de lui pour l’aide ».




Lire aussi :
Adoration : la prière de Mère Teresa pour se mettre à l’écoute de Dieu

Tags:
adoration eucharistiqueoraisonPrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
4
PLANOWANIE BUDŻETU DOMOWEGO
Edifa
L’argent dans le couple : comment éviter les conflits ?
5
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
6
PADRE PIO,I ABSOLVE YOU
Philip Kosloski
La puissante prière de guérison de Padre Pio
7
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement