Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 28 janvier |
Saint Thomas d'Aquin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Légende du football, Diego Maradona est mort

Diego Maradona

Imdb

La rédaction d'Aleteia - publié le 25/11/20 - mis à jour le 26/11/20

Légende du football mondial, Diego Maradona s’est éteint ce 25 novembre à l’âge de 60 ans. Toute sa vie, que ce soit sur un terrain de foot ou dans les rues qu’il a arpentées, il n’aura cessé de témoigner d’une certaine spiritualité.

Il était sans conteste l’un des plus grands joueurs de football de tous les temps. L’Argentin Diego Maradona s’est éteint ce 25 novembre à l’âge de 60 ans d’une crise cardiaque, quelques jours après avoir été opéré d’un hématome de la tête. Après l’annonce de son décès, le gouvernement argentin a décrété trois jours de deuil national. Si ces dernières années ont été marquées par de nombreux problèmes de santé liés à une vie d’addiction et d’excès, cette légende vivante qui a marqué à tout jamais l’histoire du football a toujours témoigné d’une certaine spiritualité, multipliant les signes de croix et génuflexions sur les terrains du monde entier, peu importe l’équipe contre laquelle il jouait.

« La main de Dieu »

Très tôt surnommé El Pibe de Oro, (« Le gamin en Or « ), Diego Maradona a grandi dans un bidonville de la banlieue sud de Buenos Aires. Rien ne le destinait à être adulé par les foules, ni à fouler les pelouses des plus grands stades de football. Son plus fameux geste reste celui de « la main de Dieu », ce jour où il marque en quart de finale de la Coupe du monde de 1986 au Mexique contre l’Angleterre et permet à l’Argentine de l’emporter quatre ans après la fin de la guerre des Malouines. Lors de la conférence de presse d’après-match, Maradona du haut de ses 1,65 mètres exacerba la polémique par le commentaire qui valut à ce premier but son surnom : « un poco con la cabeza de Maradona y otro poco con la mano de Dios » (« un peu avec la tête de Maradona et un peu avec la main de Dieu »).

Diego Maradona
© Alfredo Capozzi

Alors qu’il se trouve au sommet de sa gloire après avoir rejoint le Napoli, l’équipe de Naples, Diego Maradona est également comblé au niveau familial avec la naissance de sa fille qu’il nomme Dalma-Lourdes. Peu après son arrivée à Naples, il décide d’ailleurs d’honorer une promesse faite à sa femme : se rendre à Lourdes pour remercier la Vierge de la naissance de leur fille. Mais son arrivée déchaîne la foule des fidèles, à tel point que le joueur est empêché d’aller se recueillir près de la Grotte.




Lire aussi :
26 mars 1989, le jour où Maradona s’est rendu à Lourdes

Un footballeur de l’équipe locale, membre du comité d’accueil de la star, confiera plus tard : « Même s’il était habitué aux mouvements de foule autour de sa personne, il ne s’attendait pas à en provoquer un dans ce lieu saint. Se trouver à même pas 50 mètres de la Grotte, ne pas pouvoir la toucher et s’y recueillir, l’a déçu et attristé. Deux bonbonnes d’eau bénite sous les bras, Maradona retourna vite à l’aéroport, avec un souvenir malgré tout marquant de sa visite à Lourdes.

S’il a multiplié les coups d’éclat sur le terrain, il a également défrayé la chronique par ses excès. Sali par les scandales, sous le coup d’une suspension de deux ans pour un nouveau contrôle positif en 1994, il quitte officiellement le monde du football, à 37 ans, le jour de son anniversaire. Nommé sélectionneur de l’équipe d’Argentine en 2008, il est écarté deux ans plus tard pour mauvais résultats. Par la suite, il entraînera deux clubs émiratis avant de s’engager en tant que président du club biélorusse du Dinamo Brest (D1) en 2018.

Découvrez aussi ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :
Tags:
décèsFootball
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement