Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 10 mai |
Saint Jean d'Avila
home iconDécryptage
line break icon

Avec le Covid-19 et le confinement, les galas de charité doivent se réinventer

Nuit du bien commun

La Nuit du bien commun 2019.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 22/11/20

En raison du contexte sanitaire particulier, les galas de charité qui se tiennent traditionnellement en fin d'année sont contraints soit d'être annulés, soit de se réinventer.

Avec la fin de l’année civile qui se profile, c’est le moment pour les associations de solliciter la générosité et de lancer des collectes de dons. Vient le moment des soirées de bienfaisance et des grands shows caritatifs à l’américaine. En grande pompe, légitimés par des vedettes qui leur confèrent une image de marque, ils permettent de rallier à de nobles causes un public souvent trié sur le volet.

Cette année, confinement oblige, ils sont contraints de ne pas se tenir, ou de se transformer. La Croix-Rouge de Marseille a ainsi dû faire une croix sur son traditionnel rendez-vous annuel avec dîner gastronomique, tombola et vente aux enchères, affecté aux actions sociales et de secourisme. D’autres se convertissent au virtuel. À l’image de The Goal, parrainé par Olivier Giroud. Organisé par la French Connect, l’église anglicane francophone de Londres, et Plus que sportifs, mouvement chrétien sportif, ce gala lancé pour la première fois en mai 2019 a pour but de récolter des fonds en faveur des chrétiens persécutés. Cette année, il se tiendra le 22 novembre et aura lieu en ligne, via Zoom. Au programme, une vente aux enchères de maillots de différents sportifs de renom, des interviews de sportifs professionnels, une tombola.

L’enjeu pour nous est de conserver cette dynamique et de recréer de l’émotion afin que les donateurs puissent interagir ensemble.

La Nuit du bien commun, elle, aura lieu le 23 novembre. Son objectif, depuis quatre ans, est de promouvoir des projets qui défendent le bien commun. Parmi les douze lauréats 2020, la Cravate solidaire, Ensemble 2 générations… « Depuis deux mois, nous sommes passés par des hauts et des bas », explique à Aleteia Claire d’Harcourt, chef de projet pour l’événement, qui ne cache pas ses interrogations. « Notre frayeur, c’est que les gens n’aient pas envie de se connecter derrière un écran. La particularité de notre soirée est qu’elle se base sur la rencontre. L’enjeu pour nous est de conserver cette dynamique et de recréer de l’émotion afin que les donateurs puissent interagir ensemble. Nous devons recréer une communauté de donateurs, les accrocher, pour qu’ils soient acteurs de ce direct. Étant donné le contexte, nous n’avons pas d’objectif. L’an dernier, nous avions récolté, 1,1 million d’euros. Nous espérons toucher la barre du million ».


Olivier Giroud

Lire aussi :
Et si vous achetiez un maillot de Giroud pour soutenir les chrétiens persécutés ?

Proposer du divertissement

De son côté, l’Ordre du Saint-Sépulcre organise un gala de charité en ligne le 28 novembre pour les chrétiens de Terre sainte. Objectif : recueillir 200.000 euros en une heure. Une première pour l’organisation qui avait initialement prévu un dîner à 450 personnes. Au programme, une heure de direct durant lequel cinq porteurs de projet, accompagnés de membres de l’ordre, présenteront leurs initiatives qui portent sur la santé, l’éducation, le développement. Parmi elles, l’équipement pour l’hôpital français Saint-Louis de Jérusalem, la rénovation des laboratoires de sciences des écoles du Patriarcat latin ou l’aide à la revitalisation du vignoble de l’abbaye trappiste de Latroun. Les participants pourront choisir en temps réel le projet qu’ils souhaitent soutenir et faire un don du montant de leur choix grâce à un lien reçu par mail après s’être inscrit.

À la Nuit du bien commun, les donateurs recevront eux aussi un lien de visionnage type Zoom. Face à eux en direct depuis la scène du théâtre Mogador à Paris, les « pitcheurs » de projets ainsi que d’un commissaire priseur et la journaliste Cécile de Ménibus. Faute de panneaux à brandir, les promesses de don se feront via un chat et une jauge sur grand écran permettra de voir en temps réel le montant des dons. Puisque la rencontre ne sera pas possible de visu, l’équipe investit le côté divertissement. Pour cela, on peut compter sur la présence d’un groupe de musique et sur des vues de coulisses, des scènes de off, type « La France a un incroyable talent »… afin que cette édition exceptionnelle reste dans les mémoires.


Argent monnaie

Lire aussi :
Covid-19 : un Français sur quatre compte donner plus cette année aux oeuvres

Tags:
bien communcharitedonsaint sepulcre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Steuben_-_Mort_de_Napoleon.jpg
Agnès Pinard Legry
Napoléon s’est-il réconcilié avec Dieu avant de mourir ?
2
Mathilde de Robien
Ces cadeaux de confirmation auxquels vous n’aviez pas pensé
3
MADAME ELISABETH
Mathilde de Robien
Que faut-il encore pour qu’Elisabeth de France soit déclarée bien...
4
WEB2-INDIA-FUNERAL-COVID-AFP-075_makhija-notitle210430_npA5k.jpg
Agnès Pinard Legry
Inde : les « anges de la miséricorde », un rempart de dignité fac...
5
Agnès Pinard Legry
Enlèvements à Haïti : « Un des ravisseurs nous a demandé de prier...
6
Mathilde de Robien
Les trois résolutions de sainte Thérèse à la veille de sa premièr...
7
Mgr Dieudonné Nzapalainga - archevêque de Bangui
Timothée Dhellemmes
[Vidéo] Le combat du « cardinal courage » pour la paix en Centraf...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement